Formule 1

Alonso révèle avoir été contacté par Red Bull en août 2019

Lorsque l’équipe a rétrogradé Pierre Gasly

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 septembre 2020 - 10:08
Alonso révèle avoir été contacté par (...)

En année sabbatique depuis fin 2018, Fernando Alonso fera son retour en F1 en 2021, mais l’Espagnol révèle avoir eu des contacts pour revenir dès 2019. S’il ne nomme pas l’équipe, il paraît évident que c’est Red Bull qui l’a contacté, puisque c’était pour un remplacement immédiat, au moment où Pierre Gasly a été rétrogradé et remplacé par Alex Albon.

On ne saura jamais si Red Bull avait l’intention de purement et simplement se séparer de Gasly, mais Alonso lui a possiblement rendu un grand service en refusant, car les échéances de contrat ne lui convenaient pas.

"Il y a eu des discussions constantes avec les équipes" révèle Alonso. "Le premier appel téléphonique pour savoir si je m’ennuyais était en 2019, et en août 2019, une certaine équipe voulait changer de pilote. A ce moment-là, cependant, je ne voulais pas venir pour six mois ou pour un an et demi."

Double champion du monde mais trois fois vice-champion dans sa carrière, celui qui fera un deuxième retour chez Renault l’an prochain juge qu’il faut aussi un coup de chance pour optimiser sa carrière et obtenir un palmarès comme ceux de Sebastian Vettel ou Lewis Hamilton.

"Je pense qu’il faut être au bon endroit au bon moment, et avoir un petit coup de chance" poursuit Alonso. "Quand Red Bull a remporté quatre titres d’affilée, il était difficile pour tout le monde d’imaginer qu’une boisson énergétique domine la F1 pendant quatre ans contre les géants comme Ferrari, McLaren, Mercedes. C’était une partie de chance et Vettel a quatre titres mondiaux."

"Quand j’étais chez Renault, personne ne pensait que Renault allait remporter deux championnats contre Ferrari, avec [Michael] Schumacher, et contre McLaren avec [Kimi] Räikkönen. Mais Renault a fait deux bonnes années, nous avons eu de la chance d’être là au bon moment et nous avons remporté deux titres."

"Vous avez toujours besoin qu’un coup de chance arrive au bon moment, et quand Hamilton est allé chez Mercedes, cette décision a été vue avec beaucoup de critiques, car chaque année ils n’allaient pas très bien, ils étaient troisième au championnat des constructeurs."

"Mais le turbo est arrivé avec cette nouvelle ère de la F1, et ils ont tout gagné. Donc personne ne savait cela avant que ça arrive, mais si vous pilotez pour Mercedes aujourd’hui, il est certain que vous allez réussir à gagner. Quand Hamilton a changé d’équipe, une année avant les nouvelles règles, ils n’étaient pas aux avant-postes. Il a pris la bonne décision au bon moment."

Alonso sait qu’il ne sera pas le pilote de F1 à laisser la plus grande empreinte dans la discipline, mais il est heureux de s’être diversifié et d’avoir un palmarès conséquent en dehors de la Formule 1 : "Je suis un pilote versatile, peut-être pas le meilleur de tous les temps ni dans toutes les conditions de piste."

"Mais si je peux prendre ma retraite un jour avec un championnat du monde de karting, d’endurance, une victoire au Mans et à Daytona, des titres en F1, j’espère le Dakar aussi, ça n’attirera pas la même couverture médiatique que la F1, mais les gens en F1 savent pourquoi les résultats sont parfois au rendez-vous, et pourquoi parfois, ils ne le sont pas."

Red Bull

Renault F1 - Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less