Formule 1

Alfa Romeo : ’Une bonne réaction’ au cours d’une ’saison difficile’

Vasseur tire un bilan encourageant vu le contexte

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 décembre 2020 - 10:49
Alfa Romeo : ’Une bonne réaction’ au (...)

Frédéric Vasseur a été amené à faire le bilan de la saison 2020 d’Alfa Romeo, et le Français admet que l’année a été compliquée. Crise du coronavirus, saison compacte, peloton serré : il était dur de tout mettre bout à bout.

"Nous avons eu une saison très difficile dans l’ensemble, mais je pense que nous avons compris assez vite, au début de la saison à Barcelone, et ensuite à Spielberg, que la saison sera difficile avec le calendrier serré" se souvient Vasseur.

"Mais après, je pense que nous avons eu une bonne réaction de l’équipe, nous avons mis deux voitures en Q2 à plusieurs reprises, les pilotes étaient dans les points et nous avons fait de bons progrès."

"Cependant, nous avons dû lutter avec la situation liée au coronavirus et la crise financière, et nous n’avons pas été en mesure de faire tout le développement attendu. Je pense que c’était la même chose pour les équipes autour de nous, mais nous avons bien réagi."

"Nous nous sommes battus à plusieurs reprises avec Ferrari sur la piste. Maintenant, voyons ce qui pourrait se passer l’année prochaine et le pas en avant que nous pourrions faire."

Sur le plan du moteur, il dit avoir reçu des garanties de Ferrari : "Il sera meilleur !"

Mais interrogé sur le chiffre exact de gain en puissance, Vasseur assure ne pas le connaître : "Non, non. Mais si j’avais des chiffres, je ne vous les donnerais pas !"

Ferrari a affecté Simone Resta, un de ses anciens ingénieurs, chez Haas F1 de manière à s’adapter aux plafonds budgétaires. Chez Alfa Romeo, il n’est pas prévu de bénéficier de tels transferts de personnel.

"Non. Nous n’avons pas la même approche que Haas et je ne veux pas faire de commentaires sur le projet de Günther [Steiner] et de Gene [Haas]. Nous sommes indépendants. Nous avons une bonne collaboration avec Ferrari sur le moteur et sur la boîte de vitesses, mais c’est tout. Nous voulons développer la voiture par nous-mêmes et continuer comme nous l’avons fait ces dernières années."

Il assure ne pas vouloir réfléchir à un partenariat plus étroit, jugeant que Sauber a les moyens de développer sa monoplace : "Les projets sont différents d’une équipe à l’autre et je pense que l’un des grands atouts de la société Sauber aujourd’hui est sa soufflerie. Nous voulons continuer à investir dans ce domaine."

"Mais je ne veux pas faire de commentaires sur le projet des autres. Nous devons continuer à rester indépendants, et même plus indépendants à l’avenir, même si la collaboration avec Ferrari est bonne et que nous voulons développer ce genre de partenariat. Mais c’est notre projet personnel."

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less