Alfa Romeo F1 doit remettre les pendules à l’heure au Canada

Après deux déceptions d’affilée

Recherche

Par Alexandre C.

16 juin 2022 - 11:57
Alfa Romeo F1 doit remettre les (...)

Alfa Romeo vient de connaître deux déceptions d’affilée, à Monaco et à Bakou, sur des circuits qui lui étaient prétendument favorables.

Au Canada, il est temps de savoir si l’équipe a surmonté les raisons de ces dévers, notamment liées à sa compréhension des pneus C5 (voir notre article). Cela sera d’autant plus crucial que ces C5 reviennent ce week-end à Montréal.

Pour l’heure Valtteri Bottas se réjouit de retrouver le circuit d’un de ses premiers exploits en F1 (3e place en qualifications avec Williams en 2013).

« C’est formidable d’être de retour au Canada après une si longue période. C’est une ville qui embrasse vraiment la Formule 1 et c’est toujours un plaisir de venir ici et de voir la façon dont les fans nous accueillent. La semaine dernière a été une course difficile pour nous et nous avons examiné les données pour comprendre ce qui n’allait pas. Nous avons pris des mesures approfondies pour nous assurer que nous commencions ce week-end du bon pied, pour revenir aux niveaux de compétitivité que nous avons connus depuis le début de la saison. »

« Montréal est un circuit que nous connaissons assez bien, même si c’est la première fois que nous courons ici avec les nouvelles voitures, il faudra donc bien se mettre au travail dès la première course. »

Plus performant que son coéquipier le dernier week-end à Bakou, mais toujours aussi malchanceux avec un nouvel abandon, Guanyu Zhou espère que la roue de la fortune lui sourira enfin... Mais il devra dompter les défis de la découverte d’un nouveau circuit.

« L’avantage des courses d’affilée est l’opportunité de se remettre en piste immédiatement après un dimanche décevant et c’est l’approche que j’ai pour le week-end. Je me concentre sur les points positifs de Bakou : mes performances en Q1 et jusqu’à l’abandon sont les points de départ pour le Canada et c’est sur cela que je vais m’appuyer. L’équipe a travaillé dur pour comprendre le problème que nous avions et nous venons à Montréal pour obtenir le résultat qui nous a échappé la semaine dernière. »

« Je n’ai jamais couru ici, donc je ne connais pas ce circuit, mais c’est l’un des grands rendez-vous de la Formule 1 et je l’ai regardé à la télévision de nombreuses fois : c’est un circuit où les courses peuvent être de vrais classiques et j’ai hâte d’être dans la voiture vendredi. »

Malgré les récents déboires, Frédéric Vasseur assure que le moral ne se dégonfle pas à Hinwil et parie sur les promesses de Bakou, notamment du côté de Guanyu Zhou.

« Bakou a été un week-end difficile pour l’équipe, mais c’est dans ces circonstances que l’on voit la vraie force d’un groupe. Personne, ni dans le garage ni à la maison, n’a baissé la tête : ce que vous avez vu, c’est une réaction immédiate pour rebondir après la déception. »

« Nous sommes déterminés à venir au Canada pour prouver que le résultat de la semaine dernière n’est qu’une aberration et je suis sûr que nous y parviendrons. Nous avons beaucoup de points positifs sur lesquels travailler - nous avons vu un excellent rythme avec Zhou et nous savons que cela nous aurait apporté des points si nous avions terminé la course. Nous allons essayer de passer un bon week-end et de nous remettre sur la bonne voie immédiatement. »

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos