Alfa Romeo F1 a fait le shakedown de sa C42 à Fiorano (+ vidéos)

Un roulage surprise et des premiers enseignements techniques

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 février 2022 - 19:04
Alfa Romeo F1 a fait le shakedown (...)

On s’attendait à une mise en route surprise côté Alfa Romeo mais on ne savait pas quand. L’équipe italienne, opérée par Sauber en Suisse, n’avait confirmé qu’une présentation de livrée après les essais de Barcelone, ce qui laissait supposer un shakedown en livrée intermédiaire.

Et c’est ce mardi qu’il a eu lieu, la C42 ayant pris la piste sur la base de Ferrari, à Fiorano, quelques heures avant que Williams ne dévoile sa FW44 depuis Silverstone.

Alfa Romeo a déjà procédé à des shakedowns depuis le circuit appartenant à son motoriste, cette séance étant limitée à 100 kilomètres avec des pneus de démonstration.

La livrée noire et blanche, type camouflage est accentuée par le casque entièrement noir pour le moment de Valtteri Bottas, le nouveau venu à Hinwil. La piste était froide et détrempée, les premiers tours de roue ont donc eu lieu en pneus pluie.

NB : Nous ne disposons pas encore de photos fournies par Alfa Romeo, l’exclusivité ayant été confiée à une agence photo lors de cette journée. Nous espérons pouvoir disposer de ces images bientôt, peut-être dans la soirée, en attendant vous pouvez l’apercevoir dans les vidéos ci-dessous...

Une première idée des choix techniques

Malgré le camouflage, qui recouvre l’ensemble de la voiture, on peut tout de même tirer quelques enseignements techniques sur cette Alfa Romeo C42.

A l’image des prédécesseurs de cette C42, Alfa Romeo a de nouveau pris le parti d’un aileron très fin à l’avant. Les moustaches sont basses, et l’extérieur de celles-ci est quasiment plat, comme c’est le cas depuis 2019.

Le museau se prolonge jusqu’au deuxième plan horizontal de l’aileron avant, et l’on voit une forme arrondie pour ouvrir davantage le passage de l’air sous le nez, vers la partie inférieure de la monoplace.

Les suspensions avant sont à poussoirs, comme toutes les monoplaces vues jusqu’ici à l’exception de la McLaren. A noter que le bras le plus en avant des triangles de suspension est installé très haut sur la voiture.

Les écopes de freins sont très bien intégrées au carénage de roue avant. Cette solution a été plébiscitée par plusieurs équipes, et la grosse taille des disques de freins en est visiblement la cause, puisque les pièces nécessitent moins de refroidissement.

Au niveau des pontons, on retrouve de nouveau un énorme tunnel de circulation de l’air en-dessous des pontons, placés très haut également. Ceux-ci sont fins et leur surface supérieure est plane, afin d’intégrer de nombreuses ouïes comme sur l’Aston Martin AMR22.

Le plancher est sculpté pour guider l’air sous les pontons jusqu’aux suspensions arrière. La partie haute du capot moteur est fine, et elle fait suite à une cheminée à pilier central au-dessus du casque du pilote, comme sur les monoplaces de Sauber et Alfa Romeo entre 2017 et 2019.

L’aileron arrière possède deux mâts, comme la Haas, alors que les deux monoplaces utilisent la partie arrière et le moteur de Ferrari. Il faudra cependant attendre de mieux voir cette Alfa Romeo pour en tirer davantage de conclusions.

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos