Formule 1

Alfa Romeo et Vasseur ‘ne peuvent pas s’attendre à des miracles’ à Barcelone

Le rythme en qualifications devrait encore tout gâcher

Recherche

Par Alexandre C.

12 août 2020 - 15:01
Alfa Romeo et Vasseur ‘ne peuvent (...)

Que peuvent espérer les pilotes Alfa Romeo à Barcelone, tant le rythme en qualifications de l’équipe est catastrophique ? Sans doute pas grand-chose, à la régulière, car les dépassements sont traditionnellement ardus sur le tracé.

Kimi Räikkönen est bien conscient de ce déficit, lui qui est parti dernier du Grand Prix du 70e anniversaire…

« Les dernières courses ont montré que nous devons encore trouver plus de performances, en particulier en qualifications, pour être aussi compétitifs que nous le devons. Barcelone est une nouvelle occasion de faire un pas en avant, même si nous devons être réalistes : nous connaissons peut-être bien la piste grâce à tous les essais, mais tout le monde la connaît aussi, donc je ne m’attends pas à de grosses surprises. »

Antonio Giovinazzi retient quant à lui du positif : à savoir le rythme de course d’Alfa Romeo, en progression.

« Un autre week-end signifie une autre chance d’améliorer notre package. Je crois que nos problèmes du samedi ont masqué une partie du rythme que nous avons pendant la course, nous devons donc continuer à travailler dessus pour être dans la lutte pour les points dès le début de la course. Nous sommes à la fin du deuxième triple-header et il est important de rester concentrés et de tirer le meilleur parti de chaque petite opportunité qui se présente à nous. »

Frédéric Vasseur, le directeur d’écurie, précise quant à lui que les conditions seront bien évidemment différentes des essais de Barcelone, de février dernier. La chaleur et les pneus joueront ainsi un rôle crucial le dimanche...

« Le circuit de Barcelone est certainement très connu, c’est peut-être l’endroit que nous connaissons le mieux grâce à tous les tests que nous y avons effectués au fil des ans. Cependant, cette année, les conditions seront complètement différentes de celles que nous attendions au début du mois de mai : en août, il peut faire extrêmement chaud en Espagne et nous devrons tenir compte de la météo dès le moment où nous roulerons sur la piste. Cela fait seulement une semaine depuis la deuxième course à Silverstone et nous ne pouvons pas nous attendre à des miracles en si peu de temps, mais nous continuerons à travailler dur pour tirer le meilleur parti de notre voiture et progresser dans la bataille de milieu de grille. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less