Formule 1

Abiteboul : Alonso nous a demandé d’oublier 2021 et de viser 2022

Avec le changement du règlement

Recherche

Par A. Combralier

11 juillet 2020 - 11:36
Abiteboul : Alonso nous a demandé (...)

Au sein de Renault l’an prochain, Fernando Alonso ne risque-t-il pas de perdre patience et motivation en milieu de grille, puisqu’il est acquis que l’équipe française, avec le même règlement, ne jouera pas avec les meilleurs en 2021 ?

Le pilote espagnol le sait bien, et Cyril Abiteboul le lui a rappelé à maintes reprises d’ores et déjà. Mieux : le double champion du monde presse son équipe de se concentrer sur 2022, l’année du prochain grand changement réglementaire, où la hiérarchie pourrait être redistribuée.

Cyril Abiteboul l’a confirmé, Fernando Alonso sait à quoi s’attendre l’an prochain : des 8e et 9e places, etc… et vise plutôt 2022.

« Je pense que Fernando connaît parfaitement la Formule 1, sur piste et hors piste. »

« Juste pour vous donner une idée de ce qu’il peut apporter, il a cette capacité de construire un plan, de bâtir une stratégie. Non seulement pour l’équipe de course, mais aussi pour l’ensemble du programme de Formule 1. »

« Donc, pour vous donner un exemple, pour lui, tout tourne autour de 2022. Il n’a presque aucun intérêt pour 2021. »

« Il courra avec nous en 2021, donc on pourrait penser qu’il a intérêt à ce que nous soyons aussi compétitifs que possible, mais en fait, il dit : Écoutez les gars, oubliez 2021. Ce n’est pas que nous n’allons pas être convenables en 2021, mais tout tourne autour de l’année 2022. »

« Et ce genre de réflexion, cette capacité à avoir cette expérience qui fait qu’en Formule 1, on construit le succès des années à l’avance et en sacrifiant les années précédentes, cela s’est produit à chaque fois dans l’histoire de la Formule 1. »

« C’est le genre de philosophie qu’il peut apporter, ce qui est extrêmement utile pour moi en tant que manager de l’équipe, mais pour beaucoup de gens, il est utile d’apporter un peu de calme dans l’équipe. »

Le choix de Fernando Alonso est celui de l’expérience et du prestige. A l’inverse, Renault aurait pu avoir plus d’audace en optant pour un jeune de son académie, comme Guanyu Zhou et Christian Lundgaard, plutôt que de choisir un pilote âgé de presque 40 ans.

Cyril Abiteboul a donc tenu à adresser un message à ses jeunes pilotes...

« Quant aux jeunes pilotes comme Guanyu Zhou ou Christian Lundgaard, la principale difficulté que nous avons avec eux cette année est le retard du début de la saison ; nous ne savons pas pour l’instant s’ils pourront obtenir une superlicence à la fin de l’année, c’est-à-dire à la mi-décembre. »

« Et la question simple est de savoir si nous pouvons nous permettre d’attendre la mi-décembre pour savoir si lui ou Christian Lundgaard pourrait être l’un de nos pilotes pour l’année prochaine. C’est aussi simple que cela. »

« Cela ne signifie pas que nous manquons d’intérêt, d’engagement ou de loyauté pour les faire entrer en Formule 1, nous le ferons, cela fait partie du programme. Cela fait partie de l’engagement envers eux et je ferai en sorte que cela se produise. »

« Mais il y a eu une petite différence dans le calendrier cette année. Et nous sommes évidemment très heureux de choisir cette option avec Fernando, qui est sans doute l’un des meilleurs pilotes de l’histoire de la Formule 1, alors pourquoi refuser ? »

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less