Formule 1

Selon Steiner, Magnussen est une cible facile

Le Danois est souvent pointé du doigt

Recherche

Par Emmanuel Touzot

11 octobre 2018 - 09:21

Kevin Magnussen s’est de nouveau illustré par une manœuvre douteuse au Japon, en se décalant au tout dernier moment devant Charles Leclerc, causant une collision entre les deux hommes.

Blanchi par Charlie Whiting et la FIA, le pilote a de plus estimé être victime du Monégasque, et son directeur d’équipe pense qu’il est victime de critiques faciles.

"Absolument. C’est plus ou moins la même chose" déclare Günther Steiner. "J’en ai assez de tout ça. S’ils ont un problème avec lui, qu’ils le blâment pour cela parce que c’est normal."

Steiner avait été très clair, selon lui, c’est Leclerc qui avait commis une erreur : "Il l’a percuté. Kevin n’a pas freiné. Il ne l’a pas poussé hors piste ou autre, Kevin a juste bougé vers sa ligne et il est venu le percuter Que pouvait-il faire ? Simplement le laisser passer ?"

"C’était avant le point de freinage, ils n’étaient pas en train de freiner. Leclerc doit juger ce qu’il peut et ne peut pas faire. Kevin ne l’a pas tassé en étant à côté, il était clairement devant car il a pu se déplacer devant."

expand_less