Formule 1

Les pilotes de F1 proposent des caméras au lieu des rétros

Magnussen met en cause la vision dans son comportement

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 octobre 2018 - 10:10
Les pilotes de F1 proposent des (...)

Au Japon, Kevin Magnussen s’était encore montré coupable d’une manœuvre hyper dangereuse sur Charles Leclerc, se déportant devant le Monégasque en pleine ligne droite, qui tentait de le dépasser. Auteur d’un blocage dont lui seul a le secret, et se défendant d’avoir commis une erreur, le Danois revient un peu sur sa version mais estime que le problème touche tout le monde, même s’il est le seul à agir de la sorte.

"J’en ai discuté à Austin avec lui" explique Magnussen. "Nous avons regardé en détail et je connaissais son opinion après ce truc de presse (sic) qu’il avait fait, je dois dire qu’il a eu raison de changer d’avis car j’ai bougé trop tard. Le problème est qu’on ne peut pas voir le gars derrière nous jusqu’à ce qu’il bouge. C’est un problème que nous devons régler ensemble."

"Il y a l’aileron arrière, donc quand le gars est derrière vous, vous ne le voyez pas. Dès qu’il bouge, c’est là qu’on le voit. On ne peut rien faire, si ce n’est réagir à ce qu’on voit. Ces voitures sont assez mauvaises quand il y a quelqu’un derrière nous, on ne sait pas où il est. On ne voit son rival que dans les virages, quand il y a un angle."

Les pilotes ont émis l’hypothèse de voir les rétroviseurs remplacés par des caméras, et Antonio Giovinazzi est le plus à même d’estimer la pertinence d’une telle solution, ayant piloté un prototype de LMP2 équipé des deux possibilités, rétroviseurs et caméras avec des écrans incorporés à l’habitacle.

"Je pense que c’est une bonne chose" assure l’Italien, qui pilotera chez Sauber en 2019. "C’est désormais difficile de voir vers l’arrière dans les rétros avec l’aérodynamique des voitures, donc peut-être qu’un écran aiderait. Cela dépend où l’on met l’écran, mais je pense que ça peut être une bonne option."

"C’était une bonne chose, dans une voiture d’endurance on a besoin des rétros encore plus, car on a davantage besoin de voir quand une LMP1 remonte sur nous ou qu’une GT est derrière, donc il faut plus de vision. Je pense que c’était une bonne chose d’avoir une caméra pour voir ce qui était derrière."

expand_less