Motorsport

Di Grassi remporte un E-Prix de Mexico totalement fou !

Wehrlein manque la victoire pour un tour !

Recherche

Par A. Combralier

17 février 2019 - 00:32
Di Grassi remporte un E-Prix de (...)

Après avoir signé la pole position, Pascal Wehrlein a pris le meilleur départ de l’E-Prix de Mexico, disputé sur l’Autodromo Hermanos Rodriguez. L’Allemand a couvert la trajectoire et fait ralentir Lucas di Grassi qui se fait déborder par Oliver Rowland.

Felipe Massa est le grand perdant de ce départ en tombant au sixième rang. Derrière, Jérôme d’Ambrosio démarre très fort et remonte aux portes du top 10 en l’espace d’un tour et demi. Dans la deuxième boucle, Robin Frijns attaque Jose Maria Lopez. Devant, Felipe Nasr se fait pousser par Oliver Turvey dans le stadium tandis que Stoffel Vandoorne abandonne déjà, visiblement victime d’un problème mécanique.

Devant, di Grassi résiste à Sébastien Buemi, mais c’est derrière qu’intervient un énorme accident ! Nelson Piquet tente de dépasser Jean-Eric Vergne et le Français tente de fermer la porte. L’incompréhension mène à un décollage de la Jaguar sur l’arrière de la DS Techeetah ! Piquet atterrit lourdement devant Vergne, non sans avoir crevé un pneu du Français et va harponner Alexander Sims.

Piquet abandonne, voiture détruite, tandis que Vergne rentre aux stands pour réparer, tout comme Sims. La course est arrêtée et l’équipe DS Techeetah tente alors de réparer la monoplace du champion en titre.

La course est finalement relancée après plus de 25 minutes de drapeau rouge au cours desquelles le chrono a continué à tourner, mais la direction de course le recale et il reste donc 41 minutes au moment où la Safety Car ramène les monoplaces en piste.

Certains pilotes activent leur Mode Attack dès le premier tour mais perdent plus d’une minute de boost en faisant un deuxième tour derrière la voiture de sécurité. C’est comme ça que Buemi se retrouve sous la menace de Felix da Costa mais le Suisse résiste de manière rude mais correcte.

Devant, Wehrlein commence à se détacher devant Rowland, qui est obligé de surveiller ses arrières puisque di Grassi le menace. Malgré les dégâts sur sa monoplace, Vergne tient au 10e rang. Vandoorne a repris la course et dépasse son équipier, Gary Paffett, puis Felipe Nasr.

Jose Maria Lopez reçoit une pénalité à 25 minutes du terme de la course pour avoir régénéré trop d’énergie, comme l’avaient fait les pilotes DS Techeetah lors de la première course de l’année, à Riyad.

Vergne fait finalement un tête-à-queue et perd toute chance de marquer des points tandis que devant, Wehrlein voit revenir Rowland et di Grassi, mais aussi Buemi et Felix da Costa !

Ce dernier est d’ailleurs le premier à activer son deuxième Mode Attack. Au tour suivant, Buemi active le sien mais se rate et manque de se faire passer par le Portugais. Di Grassi en profite au tour suivant pour activer le sien.

Lopez, qui avait raté l’entrée des stands pour respecter sa pénalité, prend une nouvelle pénalité.

Rowland active son Mode Attack mais se rate ! Il se fait passer par di Grassi et son équipier, Buemi, l’attaque ensuite ! Mais le Suisse lance une attaque plutôt téméraire, ce qui est quasiment impardonnable sur son équipier, et manque de peu d’envoyer le Britannique dans les pneus !

Wehrlein active son Mode Attack et voit di Grassi revenir légèrement, mais peut encore gérer puisqu’il possède la même puissance que le pilote Audi. Il reste alors six minutes et un tour de course.

Résistant tour après tour de manière de plus en plus rude, Wehrlein voyait sa batterie posséder 2 % d’énergie en moins que celle de Di Grassi, mais 2 % de plus que celle des Nissan derrière lui.

Dans le dernier tour, Wehrlein résiste à une grosse attaque de son rival et coupe la chicane ! Dans le même temps, les Nissan e.dams tombent toutes les deux en panne ! Devant, Wehrlein n’a plus d’énergie et se fait attaquer par di Grassi dans le dernier virage, quand la Mahindra tombe en panne dans le dernier virage !

Di Grassi évite Wehrlein de peu et franchit le premier la ligne, tout juste devant l’Allemand ! Mais ce dernier est pénalisé presque immédiatement de 5 secondes et tombe au sixième rang, après un énorme week-end !

Derrière di Grassi, Felix da Costa et Edoardo Mortara terminent sur le podium devant Jérôme d’Ambrosio, quatrième en étant parti 19e ! Les Mahindra sont décidément très en forme. André Lotterer termine cinquième devant Wehrlein, Mitch Evans, Felipe Massa, Sam Bird et enfin Daniel Abt.

Au championnat, Wehrlein aurait pu prendre la tête mais son tour de trop l’en empêche. En revanche, son équipier Jérôme d’Ambrosio reprend le commandement, une course après l’avoir cédé à Sam Bird. Lucas di Grassi remonte au quatrième rang devant Wehrlein qui, malgré ses mésaventures, garde une place dans le top 5 du championnat.

Il possède un point d’avance sur Lotterer, deux sur Frijns, Vergne et Evans et trois sur Edoardo Mortara, qui atteint le top 10 du classement avec son podium.

Formula E

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less