Motorsport

Monza, Course 1 : Rossi s’impose après une hécatombe

Vandoorne et Evans montent aussi sur le podium

Recherche

Par Camille Komaël

5 septembre 2015 - 16:37
Monza, Course 1 : Rossi s'impose (...)

Du changement sur la grille par rapport aux chronos de la séance de qualifications hier : Stockinger et Van Buuren ont tous les deux gêné Binder et écopent de trois places de pénalité. Van Buuren partira finalement des stands. Mais la plus grosse pénalité est celle infligée à Mitch Evans, qui aurait dû s’élancer deuxième aujourd’hui : le Néo Zélandais a été exclu des qualifications car la pression de ses pneus était inférieure au minimum requis. Sergio Canamasas a connu la même mésaventure et partira derrière Evans.

Le ciel est bleu au moment du départ, avec une piste à 37 °C, mais on peut voir de gros nuages noirs s’approcher et le vent se fait de plus en plus insistant. Le poleman Gasly s’élance parfaitement et conserve la tête. Derrière, Lynn démarre mieux que Vandoorne et double Belge. Mais le pilote ART n’a pas dit son dernier mot et repasse Lynn à la deuxième chicane... avant que Lynn ne le redouble un peu plus loin ! Au début du deuxième tour, Sirotkin passe Vandoorne à la première chicane pour le gain de la troisième place. Dans le peloton, Marciello et King se touchent violemment mais leurs voitures semblent solides et restent en piste...

Alors que Gasly a déjà plus de trois secondes d’avance sur Lynn au 4è tour, Van Buuren sort de piste et tape le rail avant la Parabolica, obligeant la voiture de sécurité à sortir et réduisant l’avance de Gasly à néant. Deux tours plus tard, le restart est donné et Sirotkin s’attaque tout de suite à Lynn. Bloqué derrière eux, Vandoorne choisit de s’arrêter aux stands le tour suivant. Le leader, Pierre Gasly, change lui de pneus à l’entame du 9è tour. Mais l’arrêt ne se passe pas bien chez DAMS et le Français se fait doubler par Vandoorne dès son retour en piste : Gasly explique à son équipe par radio qu’une roue est mal fixée ! Il s’arrête de nouveau aux stands le tour suivant mais a tout perdu...

Lynn et Sirotkin s’arrêtent aux stands le tour suivant... et là encore DAMS rate son arrêt pour Lynn à cause d’une roue mal attachée !! Heureusement pour le Britannique, sa roue semble bien attachée mais il a perdu une place face à Sirotkin. Bien vite, Vandoorne double Lynn en piste, avant de parvenir à dépasser Sirotkin. Mais grâce au DRS le Russe arrive à reprendre sa place devant le Belge.

Le DRS crée de gros écarts de vitesse de pointe et on assiste à beaucoup de dépassements. Sirotkin, Vandoorne et Lynn se disputent la première position virtuelle, quand Lynn arrive très vite en fin de ligne droite et fonce dans la Rapax de Sirotkin à la première chicane : les deux pilotes sont contraints à l’abandon et Vandoorne peut s’estimer chanceux d’avoir échappé à cet accrochage. Le Belge se retrouve maintenant avec Rossi à ses trousses et il se défend bien des attaques successives de l’Américain.

A 6 tours de l’arrivée, le DRS aide Rossi à doubler Vandoorne dans la gne droite. Le pilote ART essaie de résister à l’entrée de la première chicane avec un freinage plus tardif, mais ne peut pas empêcher Rossi de prendre la tête. Quatrième, Nato écope d’une pénalité de 5 secondes pour être allé trop vite dans l’allée des stands.

Les freins de Pic, troisième, fument beaucoup à l’avant et Nato profite des difficultés de son compatriote pour le doubler. Mitch Evans - parti en dernière ligne rappelons-le ! - double Arthur Pic à deux tours de l’arrivée et va s’assurer le podium grâce à la pénalité de Nato. Richie Stanaway et Markelov dépassent la voiture de Pic à l’agonie en toute fin de course.

Devant, Vandoorne a réussi à garder le contact avec Rossi mais n’a jamais été en mesure de l’attaquer : Alexander Rossi remporte donc cette course 1 devant Stoffel Vandoorne. Tous deux confortent ainsi leur position respective au championnat. Mitch Evans termine troisième après une superbe remontée. Stanaway et Markelov échouent au pied du podium tandis que Nato est finalement classé 6è après sa pénalité. Pic est septième devant King. Visoiu et Binder récoltent les derniers points. Les déçus du jour peuvent être Gasly, Lynn et Sirotkin, qui avaient tous une chance de l’emporter.

PosPiloteEquipeTemps
1. Alexander Rossi Racing Engineering 30 laps - 49m32.084
2. Stoffel Vandoorne ART Grand Prix +1.275
3. Mitch Evans RUSSIAN TIME +15.094
4. Richie Stanaway Status Grand Prix +17.784
5. Artem Markelov RUSSIAN TIME +18.198
6. Norman Nato Arden International +18.382
7. Arthur Pic Campos Racing +18.842
8. Jordan King Racing Engineering +19.862
9. Robert Visoiu Rapax +22.083
10. Rene Binder MP Motorsport +22.556
11. Sergio Canamasas Daiko Team Lazarus +30.868
12. Julian Leal Carlin +32.871
13. Rio Haryanto Campos Racing +36.041
14. André Negrao Arden International +36.166
15. Raffaele Marciello Trident +37.170
16. Simon Trummer Hilmer Motorsport +37.541
17. Patric Niederhauser Daiko Team Lazarus +45.741
18. Johnny Cecotto Trident +46.250
19. Jann Mardenborough Carlin +48.908
20. Sergey Sirotkin Rapax DNF
21. Alex Lynn DAMS DNF
22. Pierre Gasly DAMS DNF
23. Nobuharu Matsushita ART Grand Prix DNF
24. Marlon Stockinger Status Grand Prix DNF
25. Meindert Van Buuren MP Motorsport DNF

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less