Motorsport

Les réactions des pilotes à Sonoma

Après les deux courses du week-end

Recherche

Par Olivier Ferret

9 septembre 2013 - 07:27
Les réactions des pilotes à Sonoma

Tom Chilton, vainqueur de la course 1 : « La course a été difficile. Tiago m’a mis une pression du diable et j’ai dû me concentrer pour ne pas commettre d’erreur, ce qui est compliqué ici. Vous ne pouvez pas attaquer à tous les tours car il faut préserver ses pneumatiques. Quel fantastique endroit pour remporter ma première victoire en WTCC. J’aime ce circuit, il est géant ! Je pense que si Yvan et moi n’avions pas modifié notre set-up nous aurions rencontré des difficultés. Nous nous poussons mutuellement en ce moment et nous devions nous assurer d’être rapides aussi bien en qualifications qu’en course. J’étais plus inquiet par la présence d’Yvan que de Tiago derrière. En regardant dans mes rétros, j’ai vu qu’Yvan luttait dans la poussière et Tiago a saisi l’opportunité. »

Tiago Monteiro, 2e de la course 1 : « Je savais que le départ serait crucial. Il y a eu quelques touchettes mais je suis passé au travers. Je me suis vite mis dans le rythme et j’ai attaqué tout en gérant l’usure de mes pneus. Tom a commis quelques petites erreurs lors des premiers tours, mais il s’est ensuite ressaisi et a brillamment piloté. Je suis heureux de ce podium en Californie, dans ce si bel endroit, mais également pour l’équipe. Nous devons continuer à travailler. Nous avons beaucoup appris de cette épreuve et nous allons continuer à aller de l’avant. »

Yvan Muller, 3e de la course 1 : « Aujourd’hui je n’ai simplement pas été assez rapide. Je m’attendais à des températures plus élevées et j’avais préparé un bon set-uo pour ces conditions. Je me suis trompé et ce fut totalement de ma faute. Je n’ai donc pas été en mesure de suivre le rythme de Tom et Tiago. Quoi qu’il en soit, j’ai toujours été un cran en dessous de Tom depuis le début du week-end et cela s’est vérifié. C’est difficile de ne pas évoquer le championnat car des dizaines de personnes m’en ont parlé aujourd’hui. Lorsque ce sera le cas, nous le célébrerons, mais pour l’heure, ce n’est pas le cas et je vais continuer à piloter comme à mon habitude. »

Alex MacDowall, 4e de la course 1 et vainqueur du Trophée Yokohama : « Je savais qu’il allait falloir attaquer d’entrée. J’ai soigné mon départ et lorsque j’ai retrouvé une tête froide, j’étais assez rapide et j’ai vu que l’arrière de la voiture d’Yvan était baladeur. J’ai tenté de le déborder mais à chaque tentative, j’ai échoué. La victoire est ce qu’il nous fallait pour continuer à croire au titre. »

Gabriele Tarquini, vainqueur de la course 2 : « Je suis très heureux du déroulement de ce week-end. La clé de ma victoire fut la séquence du départ. C’est assez incroyable et un sentiment fort de parvenir à prendre le meilleur sur une propulsion à l’accélération. La vitesse était très différente de l’an passé, lorsque je n’avais pas réussi à dépasser Alain Menu. Avec le départ arrêté, la vitesse est plus lente. Nous nous sommes touchés mais j’étais bien placé, contrairement à l’an passé où je me trouvais sur la mauvaise trajectoire, ce qui m’avait fait perdre le contrôle de l’auto. C’est clair, j’ai appris de cette expérience ! Après ce week-end, je ne sais pas combien de kilos de lest nous embarquerons la prochaine fois, mais c’est un bon retour aux affaires après les précédents meetings vierges de points. Ce sera compliqué à Suzuka mais les caractéristiques du tracé devraient nous permettre d’être plus à l’aise qu’en Argentine, à Monza ou à Marrakech. »

Mehdi Bennani, 2e de la course 2 et vainqueur du Trophée Yokohama : « Avant le départ, j’avais prévenu mon team-manager qu’il allait falloir que je rentre au stand à cause d’un problème de direction assistée. A chaque tour, je le répétais car je n’arrivais pas à conduire. Mais lorsque j’ai constaté que je ne perdais pas tant de terrain sur Gabriele, j’ai persévéré. J’étais malgré tout soulagé lorsque ce fut le dernier tour ! J’ai commis une petite erreur au départ et le dépassement de Gabriele a été très propre. C’est un Champion du Monde et il est sûr de son fait ! Il y a deux semaines j’ai été décoré par le Roi du Maroc et je lui dédie ce résultat. »

Norbert Michelisz, 3e de la course 2 : « Nous avons malheureusement perdu toute chance de nous battre pour le podium et perdu de précieux points en course 1 à cause d’un changement de moteur. Cette fois, depuis la 4e place, je me suis attelé à prendre un bon départ et à dépasser Rob Huff dans le deuxième tour. Je me suis alors construit une légère avance sur mes poursuivants et j’ai maintenu la pression sur Bennani. Nous avions la même vitesse mais Muller revenait très fort. Sur la fin, mon objectif consistait simplement à assurer ma 3e place et l’écart avec Bennani s’est dès lors creusé. »

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less