Motorsport

Delecour s’offre l’ES8, Bouffier garde la tête du rallye

Au terme de la deuxième étape

Recherche

Par

20 janvier 2011 - 17:56
Delecour s’offre l’ES8, Bouffier (...)

La neige était encore plus présente sur l’ES8, tracée entre Vassieux et le Col de Gaudissard, et les pilotes ont dû faire preuve d’adresse pour s’en sortir sans encombre.

Ayant décidé d’attaquer cette deuxième boucle de la journée avec des pneus cloutés, François Delecour en a été récompensé par le meilleur chrono, avec une belle marge sur le reste du peloton. Il a bouclé la spéciale en 21’16’’7, battant Bouffier de 27 secondes et Guy Wilks de plus d’une minute, et remontant ainsi à la deuxième place du rallye !

Bryan Bouffier, malgré deux têtes à queue, a réussi à conserver la tête et abordera la dernière étape de l’épreuve avec 28 secondes d’avance sur Delecour et 1’06 d’avance sur Freddy Loix. Il a disputé l’ES8 avec deux pneus cloutés et deux pneus neige.

« Cette spéciale était incroyable, j’ai fait deux têtes à queue », commentait-il à l’arrivée.

« J’ai été prudent parce qu’on peut partir à la faute même avec des clous. J’ai roulé vite, je savais que j’avais fait un bon choix », confiait Delecour.

Si la hiérarchie a été largement bouleversée après les ES7 et 8, Freddy Loix est resté accroché à la troisième place. Le Belge, chaussé de pneus neige, s’est fait quelques frayeurs sur la dernière spéciale du jour et l’a terminée avec un pneu crevé.

Guy Wilks a grignoté une place de plus et termine la journée au quatrième rang, à 14 secondes de Loix. Il regrettait d’être parti avec de simples pneus neige, reconnaissant qu’il aurait fallu des clous pour affronter de telles conditions. « C’est incroyablement piégeux, incroyablement glissant. »

Stéphane Sarrazin s’est plaint d’un manque total de grip sur cette spéciale et est tombé à la cinquième place.

Parti avec des pneus intermédiaires, Juho Hanninen a perdu quelques positions supplémentaires. Leader ce matin, le champion en titre de l’IRC va rejoindre le parc fermé à la sixième place provisoire, à plus de deux minutes de Bryan Bouffier.

« C’est le rallye, c’est le Monte Carlo », commentait-il, philosophe. « Il faut parfois prendre des risques, nous avons choisi les mêmes pneus que Petter, ce n’était pas la bonne décision. »

Petter Solberg est septième, après un tête à queue sur l’ES8. « Nous avons perdu notre pari », commentait-il.

Nicolas Vouilloz s’est installé à la huitième place, devant Jan Kopecky. Le finlandais Toni Gardemeister prend la dixième place.

Julien Maurin et Jean-Sébastien Vigion ont glissé dans le classement. Premier sur la route aujourd’hui, Maurin est retombé à la 14ème place. Vigion, qui a disputé les deux spéciales enneigées avec des pneus slicks, est 15ème, à 17 minutes du leader.

Classement après l’ES8 :

Pos.EquipageVoitureTemps
1 BOUFFIER Bryan/PANSERI Xavier Peugeot 207 S2000 2h14m38.1s
2 DELECOUR François/SAVIGNONI Dominique Peugeot 207 S2000 +28.7s
3 LOIX Freddy/MICLOTTE Frederic Skoda Fabia S2000 +1m06.3s
4 WILKS Guy/PUGH Philip Peugeot 207 S2000 +1m21.2s
5 SARRAZIN Stéphane/RENUCCI Jacques-Julien Peugeot 207 S2000 +1m41.8s
6 HANNINEN Juho/MARKKULA Mikko Skoda Fabia S2000 +2m36.0s
7 SOLBERG Petter/PATTERSON Chris Peugeot 207 S2000 +3m49.8s
8 VOUILLOZ Nicolas/VEILLAS Benjamin Skoda Fabia S2000 +5m31.7s
9 KOPECKY Jan/STARY Petr Skoda Fabia S2000 +7m52.4s
10 GARDEMEISTER Toni/TUOMINEN Tomi Peugeot 207 S2000 +7m53.4s
11 BASSO Giandomenico/DOTTA Mitia Peugeot 207 S2000 +9m16.6s
12 CAFFI Alex/PEROGLIO Roberto Skoda Fabia S2000 +9m24.1s
13 GONON Florian/ARLETTAZ Sandra Subaru Impreza STI +10m11.7s
14 MAURIN Julien/URAL Olivier Ford Fiesta S2000 +10m43.9s
15 BURRI Michael/REY Stéphane Citroën DS3 R3 +17m55.8s

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less