Motorsport

Allemagne, ES12-13 : Crevaison pour Ogier

Sordo remonte à la deuxième place

Recherche

Par www.wrc.com

18 août 2018 - 17:13

Victime d’une crevaison samedi après-midi, Sébastien Ogier a vu s’envoler ses derniers espoirs de reprendre la tête de l’ADAC Rallye Deutschland à Ott Tänak tout en connaissant un coup dur dans la lutte pour le titre.

Deuxième du rallye et du championnat, Sébastien Ogier (Ford Fiesta) s’est arrêté après 8,4 kilomètres dans la spéciale marathon de Panzerplatte pour remplacer sa roue meurtrie. Il a rallié l’arrivée avec 1’43’’ de retard sur Dani Sordo (Hyundai i20), auteur du scratch.

La mésaventure du Français l’a relégué en neuvième position et a probablement mis fin à ses espoirs de réduire l’écart de 21 points le séparant de Thierry Neuville (Hyundai i20).

« Je ne sais pas ce qui s’est passé », a-t-il confessé. « J’étais sur la même trajectoire que d’habitude. On sait que c’est un peu une loterie avec les pierres. » Concernant ses espoirs de remporter un sixième titre consécutif, il s’est contenté d’ajouter que « ce n’était pas vraiment une bonne opération. »

Ses déboires offrent à Ott Tänak un avantage de 42’’8 sur son nouveau dauphin, Dani Sordo. L’Estonien a d’ailleurs lâché un soupir de soulagement après avoir roulé avec un pneu à plat dans Arena Panzerplatte.

« On a aussi eu un problème, mais mieux vaut l’avoir dans la spéciale la plus courte », a-t-il déclaré. « J’ai été un peu distrait par endroits. Je voyais que Sébastien n’était pas loin devant, donc je savais que quelque chose s’était passé et j’ai levé un peu le pied. »

Tout comme ce matin, Dani Sordo a brillé sur les routes du camp militaire avec sa Hyundai i20. L’Espagnol a remporté les deux spéciales pour remonter de la cinquième à la deuxième place, dépassant au passage son équipier et leader du championnat Thierry Neuville ainsi que Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris). Il compte 5’’1 d’avance sur le Belge, lui-même 1’’6 devant le Finlandais.

À l’occasion du passage à l’assistance ce midi, l’équipe de Thierry Neuville a remonté le différentiel et la boîte de vitesses qui avaient été retirés de sa voiture la veille. Toute l’huile a été vidangée pour s’assurer que rien n’était cassé après la fuite lui ayant fait une frayeur.

Esapekka Lappi (Toyota Yaris) suit cette bataille en occupant le cinquième rang.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less