Formule 1

Wolff est ravi pour le contrat de Vettel mais temporise encore pour celui d’Hamilton

Toujours pas de signature en vue chez Mercedes F1

Recherche

Par Olivier Ferret

12 septembre 2020 - 10:51
Wolff est ravi pour le contrat de (...)

Personne n’en doutait vraiment mais c’est sûr et certain : on ne verra pas de Sebastian Vettel chez Mercedes F1 en 2021. L’Allemand a signé pour Aston Martin, un constructeur dont Toto Wolff est aussi actionnaire.

L’Autrichien se dit ravi de voir le quadruple champion du monde continuer en Formule 1.

"S’il était parti de la F1, nous aurions tous perdu, je pense et aussi le public en Allemagne, qui est un marché très important pour la Formule 1. Le voir partir, cela n’aurait pas été bien du tout."

"À cet égard, je suis très heureux qu’il ait trouvé un nouveau défi dans une toute nouvelle équipe représentant Aston Martin, une fantastique marque de voitures de sport, une marque historique. Et je suis évidemment heureux qu’il reste parce que je m’entends bien avec lui," ajoute le directeur de Mercedes F1.

A-t-il joué un rôle dans la signature de Vettel ?

"Absolument pas. Mais j’ai des actions chez Aston Martin alors, du point de vue de leur valeur, c’est une bonne nouvelle pour moi, n’est-ce pas ?"

"C’est un bon choix pour la marque. Seb est encore au top, il est le 2e pilote le plus victorieux de la décennie. Il a aussi d’énormes connaissances en plus de son talent, ce qui va nettement aider l’équipe, qui est déjà à un très bon niveau. Seb va pouvoir contribuer grandement Aston Martin F1 à faire un grand pas en avant."

Bien entendu l’autre sujet toujours chaud mais qui "traine" un peu, c’est la prolongation du contrat de Lewis Hamilton chez Mercedes.

"C’est un travail en cours," poursuit Wolff, "et je ne voudrais pas m’engager sur une date précise car nous nous entendons très bien, mais évidemment, quand il s’agit de détails, vous avez juste besoin de suffisamment de temps pour les régler."

"Avec les enchaînements de courses, l’une après l’autre, nous ne voulons pas vraiment être distraits par les négociations contractuelles. Ainsi, quand il y aura des trous plus importants entre deux courses, comme la semaine prochaine, nous pourrons discuter. Mais je ne sais pas quand nous annoncerons un accord."

Wolff ajoute que "nous n’avons pas examiné le contrat au cours des trois dernières années et nous ne l’avons jamais sorti du tiroir", mais a laissé entendre qu’il y avait d’autres facteurs à prendre en compte.

"Parfois, les situations changent et l’environnement change. C’est une autre partie de notre aventure que nous voulons faire ensemble et qui est à définir. Mais nous ne faisons qu’en débattre pour l’instant."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less