Formule 1

Vettel et Leclerc vont-ils confirmer les progrès de Ferrari à Bahreïn ?

‘Nous sommes de plus en plus compétitifs’

Recherche

Par Alexandre C.

25 novembre 2020 - 17:37
Vettel et Leclerc vont-ils confirmer

Sebastian Vettel sort d’une superbe performance lors du dernier Grand Prix de Turquie, dans des conditions exceptionnelles : peut-il confirmer son redressement ce week-end, cette fois-ci dans des conditions plus classiques à Bahreïn ?

Vainqueur en 2018 sur ce circuit, le pilote allemand est un des mieux placés pour en décrire les défis…

« Le circuit de Sakhir a toujours été très exigeant pour les pilotes et les voitures. De l’intérieur de la voiture, la température ambiante est une caractéristique à prendre en compte, car dans cet endroit désertique, à certains moments de la journée, la chaleur peut être très élevée. »

« Les caractéristiques de la piste mettent l’accent sur la motricité et permettent également de tester les freins, qui sont soumis à de fortes contraintes au cours d’un tour. C’est ce que nous, les pilotes, appelons un circuit "stop and go" parce que vous devez continuellement freiner fortement et ensuite accélérer fortement. Nous n’avons jamais couru à Bahreïn aussi tard dans l’année, mais les températures ne changent pas beaucoup. »

« Nous avons vu que la voiture s’est améliorée au cours des dernières courses et je suis impatient de voir à quel point nous pouvons être compétitifs. »

Poleman l’an dernier, Charles Leclerc aurait dû l’emporter sans un malheureux problème sur son unité de puissance. Il garde toutefois de bons souvenirs de son expérience de 2019 sur ce tracé...

« Le Grand Prix de Bahreïn est assez inhabituel dans la mesure où, en raison de divers facteurs, la situation change continuellement au cours du week-end. Lors des premières séances, la piste est très sale à cause de tout le sable qui souffle sur son emplacement désertique. Peu à peu, au fur et à mesure que la piste se nettoie, sa nature abrasive donne du fil à retordre aux pneus. »

« La lumière et la température changent également tout le temps, à partir du crépuscule sur une piste très chaude et avec le soleil bas dans le ciel, mais au fur et à mesure que la course avance, la température de la piste baisse et vous devez adapter votre style de conduite. »

« J’ai de bons souvenirs de l’année dernière, même si la course ne s’est pas terminée aussi bien qu’elle aurait pu. J’espère que nous pourrons poursuivre la tendance des dernières courses dans lesquelles nous avons été de plus en plus compétitifs. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less