Formule 1

Mekies : Ce que nous avons vécu chez Ferrari nous a rendus plus forts

Sur le plan sanitaire mais aussi sportif

Recherche

Par Alexandre C.

25 novembre 2020 - 18:18
Mekies : Ce que nous avons vécu chez (...)

Directeur sportif de Ferrari, Laurent Mekies remplacera, pour le deuxième week-end consécutif, Mattia Binotto (resté à l’usine) en week-end de Grand Prix.

A Bahreïn, Ferrari a justement l’occasion de confirmer l’excellente performance de Turquie (27 points inscrits).

Ce défi sportif est complété par un défi logistique : il s’agit de finir la saison sur un triple-header exigeant, et qui plus est loin des bases européennes… Mekies est ainsi bien conscient de ces difficultés.

« Ce sera une fin inhabituelle à une saison très inhabituelle qui a été très dure pour nous. Notre objectif est de continuer à rattraper notre retard en termes de performances par rapport aux équipes avec lesquelles nous nous battons cette année, et ce depuis maintenant cinq ans [Mercedes et Red Bull]. »

Finir sur un triple-header : la conclusion de cette saison est un symbole pour une année qui aura été courte mais très intense pour Ferrari comme pour toutes les équipes... Mais Mekies se satisfait de la résilience des siens.

« Notre première priorité est la santé de l’équipe, qui est un domaine où il ne faut jamais baisser la garde. Nous devons nous assurer que tout le monde soit en bonne forme, étant donné la tension d’avoir déjà eu 14 courses en quatre mois. Je pense que le soutien de ceux qui travaillent à Maranello sera vital pour aider ceux qui sont sur la piste. Chaque petit détail qui peut nous aider à améliorer nos performances sera important pour terminer cette saison en beauté et pour affiner nos méthodes de travail, afin de les rendre plus efficaces pour l’année prochaine. »

« Nous avons un plan sur mesure pour ceux qui se rendent sur les courses en termes de bien-être médical, nutritionnel et physique. Bien que les restrictions causées par la pandémie aient compliqué la vie, nous n’avons pas réduit nos efforts cette année, bien au contraire. La santé et le bien-être de notre population sont vitaux, surtout à la lumière du stress physique et mental accru auquel nous avons été confrontés cette saison. Et plus précisément, nous avons organisé un programme de remise en forme pour ces trois dernières courses. »

« Il est indéniable que cela a été très difficile. La situation créée par la pandémie et le fait que nos performances étaient médiocres au début de la saison ont rendu la vie difficile. Mais tout ce que nous avons vécu nous a rendus plus forts, nous n’avons pas perdu nos repères, nous n’avons jamais abandonné et nous avons toujours voulu nous battre et nous améliorer. Je tiens à féliciter les hommes et les femmes de l’équipe de course pour leur résistance dont ils ont fait preuve dans ces moments difficiles, ainsi que leurs familles qui ont joué un rôle essentiel. Je voudrais également remercier les fans qui ont toujours été là avec nous, principalement par la pensée car, dans la plupart des cas, ils n’étaient pas autorisés à assister aux courses. »

Après le dernier Grand Prix de l’année à Abu Dhabi, il y aura aussi les tests des jeunes pilotes : trois jeunes pilotes de l’académie Ferrari y participeront, Mick Schumacher, Callum Ilott et Robert Shwartzman. Mekies revient enfin sur les enjeux de ce test...

« Je dois commencer par féliciter les élèves de la Ferrari Driver Academy qui ont tous obtenu de très bons résultats cette saison. Trois d’entre eux, Mick Schumacher, Callum Ilott et Robert Shwartzman, seront en piste avec d’autres équipes [Haas et Alfa Romeo], tandis qu’Antonio Fuoco, qui travaille pour nous dans le simulateur, conduira notre voiture pour se faire une idée importante de la corrélation entre les données de la piste et du simulateur. »

« Nous pensons que Mick, Callum et Robert ont ce qu’il faut pour bien figurer en Formule 1 et notre programme est conçu pour leur donner la meilleure chance possible de le faire. Le test sera une autre étape importante dans leur développement et nous sommes très désireux de les voir évoluer sur la piste, avant de travailler avec eux à Maranello pendant l’hiver. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less