Formule 1

Vettel est furieux, ’les commissaires sont aveugles’ selon lui

Sebastian a perdu au Canada

Recherche

Par Olivier Ferret

9 juin 2019 - 22:14
Vettel est furieux, 'les commissaires

Sebastian Vettel a loupé tout le début du protocole à l’arrivée, furieux après la pénalité de 5 secondes qui l’a privé de la victoire au Canada face à Lewis Hamilton.

En revenant en piste sous l’aileron de son adversaire au 48e tour, les commissaires ont finalement estimé que le pilote Ferrari a fait une faute et aurait pu rester davantage à gauche.

Ce n’est évidemment pas la position de l’Allemand.

"Il faut être totalement aveugle pour croire que vous pouvez aller ainsi sur l’herbe et ensuite contrôler le retour en piste de la voiture. J’ai déjà été chanceux de ne pas toucher le mur. Où aurais-je pu aller ? C’est un monde injuste, je vous le dis," a-t-il lancé à la radio.

Mattia Binotto l’a invité à se calmer, sans succès.

"Je ne vais pas rester calme, ce n’est pas juste, pas juste du tout. Je suis en colère. J’en ai le droit. Je me fous de ce que les gens disent."

Vettel a évité ensuite les interviews d’après arrivée mais il a été rattrapé après le podium.

"Je n’ai rien de plus à dire. Aller demander aux gens ce qu’ils en pensent plutôt. J’ai adoré cette course, on a eu un bon spectacle. J’entends les gens siffler Lewis mais il n’y est pour rien. Il faut plutôt huer ces décisions débiles."

Vettel en a rajouté une dernière couche.

"Ne me parlez pas de titre maintenant, nous méritions de gagner aujourd’hui et c’est ce que nous pensons. C’était une belle course, les gens nous ont soutenu toute la course. C’est étrange, ça ne rend pas notre sport populaire. Les gens veulent nous voir courir, de l’action. C’est dommage encore une fois d’avoir ce genre de décision très drôle si on peut dire..."

Le pilote Ferrari a aussi pris 2 points de pénalité sur sa licence, soit 7 au total maintenant sur les 12 permis sur un an glissant.

Ferrari

expand_less