Formule 1

Hamilton gagne au Canada grâce à une pénalité pour Vettel

L’Allemand privé d’une victoire obtenue en piste

Recherche

Par D. Thys

9 juin 2019 - 21:43
Hamilton gagne au Canada grâce à une (...)

Nous sommes à quelques instants du départ du Grand Prix du Canada, septième manche du championnat 2019 de F1. La température ambiante est de 28°

C’est Sebastian Vettel qui est en pole position devant Lewis Hamilton et Charles Leclerc. Les Ferrari et la Mercedes sont en pneus médiums et ils pourraient donc viser un seul arrêt en course.

Daniel Ricciardo est en pneus tendres, mais Max Verstappen a choisi de chausser des pneus durs. Il faudra donc surveiller la course du jeune pilote néerlandais. Il faudra aussi surveiller Lewis Hamilton qui signale des problèmes techniques durant son tour de mise en grille.

Les 20 pilotes viennent s’aligner sur la grille de départ… Sebastian Vettel prend un excellent départ devant Hamilton, Leclerc et Ricciardo.

Le top 10 au premier passage : Vettel, Hamilton, Leclerc, Ricciardo, Gasly, Hulkenberg, Bottas, Norris, Verstappen et Kvyat. Derrière, Alexander Albon est pris en sandwich entre Perez et Giovinazzi. Il perd son aileron avant et doit rentrer aux stands.

Sebastian Vettel se donne immédiatement un peu d’air alors que Carlos Sainz remplace déjà ses pneus au 3e tour.

Pendant ce temps, Vettel s’est construit un écart de 2 secondes sur Hamilton et Leclerc et 5 sur Ricciardo.

Gasly change ses pneus au 8e tour, Ricciardo au 9e alors que Norris abandonne. Sa McLaren est sur trois roues… La McLaren de Norris est rangée sur le bord de la piste, mais la course n’est pas interrompue. Il y a eu une rupture de suspension sur la McLaren.

Perez change ses pneus au 11e tour, Kvyat au 12e...

Le top 10 au 15e tour : Vettel, Hamilton, Leclerc, Hulkenberg, Bottas, Verstappen, Ricciardo, Stroll, Gasly et Giovinazzi.

Hulkenberg s’arrête au 17e tour. L’écart entre Vettel est toujours de plus ou moins deux secondes alors que Leclerc est lui à plus de 2 secondes de la McLaren, mais le Monégasque est le plus rapide en piste et il revient sur Hamilton.

Au 23e tour, Bottas est à plus de 21 secondes et il n’aura donc plus son mot à dire pour la victoire. Sauf grosse surprise, la plus haute marche du podium devrait se jouer entre Vettel, Hamilton et Leclerc.

Vettel change ses pneus au 26e tour mais Hamilton et Leclerc continuent. On dit à Hamilton qu’il doit faire durer son train de pneus le plus longtemps possible. On peut supposer que Leclerc va faire la même chose...

Hamilton s’arrête au 29e tour. Leclerc reste en piste et Ferrari lui demande de faire durer ses pneus le plus longtemps possible.

Bottas rentre au 30e tour alors que Giovinazzi part à la faute. Vettel est remonté en piste à la deuxième place avec un avantage de 4 secondes sur Hamilton.

Leclerc rentre au 33e tour et il remonte en piste en 4e position, derrière Vettel, Hamilton et... Verstappen !

Un peu plus loin derrière, Bottas attaque la Renault de Ricciardo, mais ce dernier se défend comme un lion. Leclerc passe Verstappen dans le 36e tour. La Red Bull a toujours ses pneus durs du départ.

La Mercedes de Bottas semble beaucoup plus rapide que la Renault de Ricciardo, mais il faudra attendre le 40e tour pour voir la Mercedes prendre l’avantage. Le Finlandais a perdu beaucoup de temps.

En tête de la course, Hamilton est maintenant à moins d’une seconde de la Ferrari de Vettel. La Mercedes semble mieux digérer les pneus durs que la Ferrari. Leclerc est en 3e position, mais à 12 secondes d’Hamilton.

Il reste 25 tours avant le drapeau à damier et c’est Bottas le plus rapide en piste. Le Finlandais est à 7 secondes de la quatrième place du Néerlandais, mais ce dernier doit encore s’arrêter, ce qui n’est pas le cas de la Mercedes.

Stroll change ses pneus au 46e tour et il remonte en piste en 8e position. Bien joué de la part du régional de l’étape.

En tête de la course, Vettel fait une faute et Hamilton qui n’était pas loin est maintenant dans la boîte de la Ferrari. Le Britannique a failli passer, mais Vettel a fermé la porte de façon très virille en remontant en piste juste sous le nez de la Mercedes. Il reste 22 tours à faire.

Verstappen change enfin ses pneus au 49e tour et il remonte en piste en 7e position, derrière Hulkenberg.

L’incident entre Vettel et Hamilton est sous investigation.

Le top 10 au 52e tour : Vettel, Hamilton, Leclerc, Bottas, Ricciardo, Verstappen, Hulkenberg, Gasly, Sainz et Stroll.

Verstappen passe facilement la Renault de Ricciardo, mais il est 15 secondes de la 4e place de Bottas qui est régulièrement le plus rapide en piste.

Magnussen harcèle son équipe en lui disant que sa voiture est inconduisible et qu’il s’ennuie en 18e position. Son directeur, Gunther Steiner lui dit avec une grande fermeté de se taire, car trop c’est trop !

Nous sommes au 58e tour et Lewis Hamilton vient d’apprendre qu’il va probablement gagner la course sans tenter le moindre dépassement sur Vettel puisque ce dernier a reçu une pénalité de 5 secondes !

Vettel dit à son équipe qu’il ne pouvait rien faire d’autre que revenir sur la piste (de façon virile au nez et à la barbe de Lewis Hamilton). Il n’a pas tort, car il pouvait aussi aller dans le mur ou freiner dans l’herbe, mais l’Allemand n’a pas retenu ces deux dernières options...

Il reste 5 tours et Hamilton va se lancer à l’attaque de Vettel, car il ne semble pas avoir envie d’une telle victoire.

Valtteri Bottas rentre changer ses pneus pour signer le record du tour qui à 4 tours de l’arrivée est la propriété de Leclerc. Bottas était 4e avant de rentrer et il remonte en piste à la même position, devant Verstappen.

C’est finalement Sebastian Vettel qui franchit la ligne d’arrivée en première position, mais c’est Lewis Hamilton qui remporte la victoire. Vettel prend la deuxième place devant Leclerc.

Bottas prend la 4e place et le point du record du tour ! Suivent : Verstappen, Ricciardo, Hulkenberg, Gasly, Stroll et Kvyat.

A l’arrivée, Sebastian Vettel ne met pas sa voiture à l’endroit prévu, va voir les commissaires directement et évite les interviews. En revenant, il place le panneau n°1 devant sa place laissée vide, très applaudi par la foule. Son visage est fermé. Hamilton l’invite tout de même à monter sur la 1ère marche du podium.

Sebastian Vettel est élu Pilote du Jour par les fans, maigre consolation pour le quadruple champion du monde.

Pos.PiloteVoitureEcartArrêts
01 Lewis Hamilton Mercedes W10 70 laps - 1h29m07.08s 1
02 Sebastian Vettel Ferrari SF90 +3.658 1
03 Charles Leclerc Ferrari SF90 +4.696 1
04 Valtteri Bottas Mercedes W10 +51.043 2
05 Max Verstappen Red Bull Honda RB15 +57.655 1
06 Daniel Ricciardo Renault RS19 +1 lap 1
07 Nico Hülkenberg Renault RS19 +1 lap 1
08 Pierre Gasly Red Bull Honda RB15 +1 lap 1
09 Lance Stroll Racing Point Mercedes RP19 +1 lap 1
10 Daniil Kvyat Toro Rosso Honda STR14 +1 lap 1
11 Carlos Sainz McLaren Renault MCL34 +1 lap 1
12 Sergio Pérez Racing Point Mercedes RP19 +1 lap 1
13 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo Ferrari C38 +1 lap 1
14 Romain Grosjean Haas Ferrari VF-19 +1 lap 1
15 Kimi Räikkönen Alfa Romeo Ferrari C38 +1 lap 2
16 George Russell Williams Mercedes FW42 +2 laps 1
17 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-19 +2 laps 1
18 Robert Kubica Williams Mercedes FW42 +3 laps 2
19 Alex Albon Toro Rosso Honda STR14 DNF 2
20 Lando Norris McLaren Renault MCL34 DNF 0
expand_less