Trop ‘arrogante’, la F1 prend-t-elle de haut Zhou parce qu’il est Chinois ?

C’est ce que pense Monchaux chez Alfa Romeo

Recherche

Par Alexandre C.

17 mars 2022 - 14:21
Trop ‘arrogante', la F1 prend-t-elle

On attendait Oscar Piastri, ce fut Guanyu Zhou : le nouveau pilote d’Alfa Romeo n’a pas été le plus performant en F2 l’an dernier, mais qu’importe pour l’équipe suisse. Après tout, le Chinois a déjà démontré qu’il avait une belle pointe de vitesse en gagnant des courses (certes sur plusieurs saisons) en F2.

Jan Monchaux, le directeur technique chez Hinwil, est convaincu ainsi d’avoir fait le bon choix ; et assure que son rookie en surprendra plus d’un cette année.

« Il prouvera à beaucoup de gens peu au courant des choses qu’ils ne doivent pas le juger trop vite. »

« Regardez son CV. Il a quitté sa maison et son pays pour un nouveau monde à un âge où je ne connais pas beaucoup de gens prêts à faire ce sacrifice pour leur carrière et leur rêve. »

Monchaux trouve injuste la réputation de "pilote payant" que traîne malgré lui Guanyu Zhou...

« Il fait un excellent travail, je pense que vous [les médias] n’êtes pas très justes avec lui. C’est un gars qui ne vient pas de nulle part, il avait un bon CV en F3 et à Bahreïn il a impressionné quelques personnes. Même au sein de l’équipe, sa capacité à gérer la voiture, à être rapide sur un tour… »

« Nous verrons quand la vraie pression sera là, mais c’est un départ très positif. Il apprend très vite, il est prêt à apprendre, il est assez enthousiaste. »

« Je ne serais pas surpris qu’il surprenne (sic) quelques personnes au cours de la saison. »

La F1 souffrirait-elle aussi d’ethnocentrisme ? C’est ce que semble montrer du doigt le directeur technique...

« La F1 a semblé être un peu arrogante de temps en temps quand on ne trouve pas le casting habituel. Un pilote européen typique ou un pilote brésilien, c’est OK. Mais si un Américain ou un pilote chinois arrive, nous avons tendance à être un peu arrogants ici en Europe, non ? »

« Je pense qu’il va surprendre beaucoup de gens. J’en suis convaincu. »

Zhou compte sur Bottas

De son côté, Guanyu Zhou est passé par l’indispensable phase d’apprentissage des procédures à Barcelone puis à Bahreïn. Et il y a bien plus à apprendre que les trajectoires d’un circuit quand on débute dans une F1...

« Les procédures en tant que rookie, il ne s’agit pas seulement d’être en confiance avec la voiture, mais tous ces changements et procédures que vous devez faire… Et bien sûr, en Formule 1, c’est [important pour] le tour de formation. »

« La plus grande différence par rapport à la F2 est qu’il n’y a pas de radio jusqu’à ce que les feux passent au vert. Donc vous devez vraiment tout retenir par cœur et c’est ce sur quoi nous nous concentrons. »

« Cela semble tout à fait normal. Mais je pense la communication entre vous et l’ingénieur est vraiment importante, pour savoir exactement ce qu’il dit et pour faire les bons choix dans les changements de bouton. »

« Jusqu’à présent, ça a été assez bon. Mais si vous arrivez sur un circuit comme Monaco ou d’autres, vous devez vraiment le faire aussi vite que vous le pouvez. On verra comment ça se passe là-bas ! Mais pour l’instant, ça me convient. »

Guanyu Zhou pense-t-il pouvoir s’appuyer sur l’expérience de Valtteri Bottas pour faire de plus grands progrès encore ? Apparemment, le Finlandais se plaît dans son nouveau rôle du mentor, poursuit le Chinois.

« Il me parle beaucoup. Ce qui est bien avec lui, c’est qu’après chaque séance, nous essayons de discuter. »

« Nous sommes toujours directs l’un envers l’autre, nous parlons de l’équilibre de la voiture et des améliorations à apporter pour la prochaine course. C’est très important et positif pour lui et aussi pour moi que nous puissions travailler ensemble. »

« Nous avons raisonnablement bien travaillé ensemble jusqu’à présent. Je suis donc impatient de commencer la saison. »

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos