Le Covid pour Ricciardo et Vettel sont des rappels à l’ordre selon Leclerc et Sainz

"Attraper le virus, c’est être privé de course"

Recherche

Par Olivier Ferret

17 mars 2022 - 14:42
Le Covid pour Ricciardo et Vettel (...)

Après Daniel Ricciardo qui a loupé les essais de Bahreïn à cause du Covid-19, c’est Sebastian Vettel qui se voit écarté du premier Grand Prix de la saison pour la même raison.

Même si les pilotes et tout le personnel de la F1 sont obligatoirement vaccinés, cela n’empêche pas de contracter le virus. Les formes graves sont donc très rares avec cette protection mais la sentence reste la même : l’isolement obligatoire et la perte possible d’un voire deux Grands Prix.

Interrogé à Sakhir aujourd’hui, Charles Leclerc note que les précautions doivent être maintenues.

"On retrouve de la normalité, peu à peu, mais pour nous, attraper le virus, c’est être privé de course. Donc nous devons rester prudents, y compris entre nous, les pilotes. Le Covid n’a pas disparu."

"Je l’ai eu deux fois, la première fois ça allait mais la 2e fois je l’ai ressenti un peu plus, avec des maux de tête et un sentiment de ’pas bien’. Cela n’a pas duré longtemps, une grosse semaine mais c’est bien tombé car je n’ai pas été privé de course ou d’essais."

Pour Carlos Sainz, il n’y a pas d’autre choix "que de rester aussi discipliné avec les masques qu’il y a deux ans."

"C’est usant, je ne vais pas vous mentir. Parfois on s’habitue à mettre le masque sans y penser, parfois on a vraiment envie de s’en passer. Mais nous devons le garder car, comme l’a dit Charles, même si nous sommes vaccinés, il suffit d’être positif pour être mis à l’écart."

"J’espère juste que nous pourrons revenir à la normalité dès que possible parce que je suis peut-être un peu controversé, mais je pense que nous devons avancer un peu et continuer à vivre."

"C’est malheureux pour les autres pilotes et ça pourrait être moi à tout moment. Mais en même temps, il est vraiment difficile de rester aussi discipliné que nous l’avons toujours été."

"Évidemment, si j’ai l’opportunité de me battre pour de plus grandes choses cette année, je devrai être très prudent mais je suis partagé, comme vous pouvez le voir. En même temps, je veux que tout le monde passe à autre chose et arrête de penser un peu trop au Covid. C’est du 50/50 en moi."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos