Formule 1

Trois mois pour finaliser le règlement 2021, un délai suffisant selon les patrons ?

Pour Red Bull, ce report était en tout cas nécessaire

Recherche

Par A. Combralier

3 août 2019 - 14:58
Trois mois pour finaliser le règlement

Dans moins de trois mois seulement, la FIA, la FOM et les écuries devront s’être mises d’accord sur les contours définitifs du règlement 2021. Certains points restent encore à régler : les ravitaillements seront-ils, par exemple, de retour, comme souhaité par Jean Todt ? Le poids des voitures pourra-t-il être vraiment abaissé ?

Trois mois avant, ces questions fondamentales demeurent encore en suspens ! N’est-ce pas quelque peu inquiétant ? Mattia Binotto, le directeur de l’équipe Ferrari, a été interrogé à ce sujet en conférence de presse en Hongrie...

« Certainement, il reste très peu de temps d’ici la fin octobre et il reste encore beaucoup d’objets et de sujets dont il faut discuter. Mais les discussions sont en cours, c’est le plus important, ce serait vraiment pire s’il n’y avait aucune discussion aujourd’hui, si quelqu’un décidait pour tout le monde. Donc c’est positif. C’est à nous de nous assurer que nous collaborions comme il le faut avec la FOM, la FIA et les équipes pour régler les principaux points pour 2021. »

Un tel report n’est pas inquiétant non plus, selon Christian Horner : au contraire, il permettra d’aboutir à une base plus saine.

« J’ai poussé de toutes mes forces pour que le processus réglementaire soit finalisé non pas en juin, mais à la fin du mois d’octobre, parce que je pense que si nous avions introduit le règlement en juin, ç’aurait été un vrai bazar. Donc la clef aujourd’hui c’est d’utiliser ce laps de temps, pendant le trimestre prochain, pour nous assurer que le règlement sur lequel nous tomberons d’accord, le 31 octobre, se concentre sur les choses qu’il faudra. »

Claire Williams souligne aussi que le règlement n’était pas assez finalisé pour être signé en juin.

« Ces trois mois vont nous donner plus de temps pour débattre » s’est félicitée la directrice adjointe de l’équipe.

Les patrons seraient-ils tous d’accord pour dire qu’il est sain que le règlement soit publié le 31 octobre ? Non : Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, a apporté une voix discordante.

« Il est maintenant temps d’arrêter les discussions. Nous avons tous donné notre point de vue. Nous le faisons depuis deux ans, toutes les équipes le font. La FIA, la F1 ont une idée claire de ce qu’elles veulent mettre en place, ils l’ont présenté d’ores et déjà. Nous voulons simplement voir un peu plus d’action et voir les choses avancer maintenant. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less