Formule 1

Szafnauer comprend le public mais soutient la décision de la F1

La F1 aimerait faire un geste pour les fans

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er septembre 2021 - 16:22
Szafnauer comprend le public mais (...)

Otmar Szafnauer, le directeur d’Aston Martin F1, comprend la colère des fans venus à Spa-Francorchamps pour assister au Grand Prix de Belgique, après qu’ils ont vu se dérouler sous la pluie une parade très courte derrière la voiture de sécurité.

Il sous-entend qu’un geste commercial pourrait être logique, même s’il confirme lui aussi qu’en termes de sécurité, il n’y avait aucunement débat sur la décision prise par la direction de course.

"Je serais compréhensif" explique Szafnauer. "Ce n’est pas à moi de le dire, mais ils sont venus pour voir une course automobile, et nous n’avons pas tout à fait produit cela. Mais ce n’est pas de notre faute, nous ne pouvons pas contrôler la météo. Ils ont essayé de faire la course, mais je ne pense pas que c’était possible."

"La visibilité n’était pas assez bonne derrière. Et nous avons vu des conditions similaires en 98. Il y a eu un gros accident entre Michael Schumacher et David Coulthard. La course a eu lieu, mais la visibilité était si mauvaise qu’il y a eu des accidents à grande vitesse. C’était donc la bonne décision."

Szafnauer pense en revanche qu’il faut tout faire pour essayer de faire la course, et ne pas s’enfermer dans des règles qui empêchent de courir au bout d’un certain temps, à l’image de celle des 3 heures de durée maximale, qui a été supprimée en cours d’après-midi.

"Je pense que nous devrions avoir une certaine latitude, c’est sûr. Parce que nous sommes ici pour les fans. Si nous attendons pour essayer de faire la course pour les fans, alors nous ne devrions pas être menottés ou liés par ce genre de règles. Nous devrions faire ce qui est juste pour les gens qui paient de l’argent."

"Mais vous savez, c’est la course. Cela en fait partie, surtout ici, et ce n’est pas la première fois. Je veux dire, c’est peut-être la première fois que ça arrive, mais ce n’est pas la première fois que vous avez ce genre de conditions météorologiques ici à Spa.

"Comme je l’ai dit, en 98, les conditions étaient similaires ici, mais il y a eu un accident majeur, et ils ont eu de la chance de s’en sortir. Ce que vous ne voulez pas faire, c’est courir, puis finalement regarder en arrière et dire que nous n’aurions jamais dû faire ça parce que quelque chose est arrivé."

Aston Martin a perdu une chance de bien figurer, Sebastian Vettel s’étant qualifié cinquième dans des conditions similaires la veille. Lance Stroll était dernier sur la grille, mais le Canadien a parfois des fulgurances sous la pluie et Szafnauer pense que son équipe pouvait viser de gros points.

"Nous avions une très bonne voiture ici et malheureusement, nous n’avons pas eu la chance de le montrer. Je pense que même Lance, en partant d’où il est parti, aurait marqué des points. Et Seb aurait eu une bonne chance de monter sur le podium."

"Seb aurait probablement dû partir troisième, mais il a fait une erreur en qualifications, c’est comme ça. Lando [Norris] nous aurait probablement battus, mais il ne l’a pas fait. Donc nous aurions été très bien placés."

La F1 réfléchit à une solution

La F1 a toutefois fait un communiqué expliquant qu’une solution était cherchée :

"Suite à l’impact de la météo sur le Grand Prix de Belgique du dimanche 29 août, la Formule 1 et le promoteur travaillent sur différentes options pour les détenteurs de billets, afin de leur exprimer notre reconnaissance et nos remerciements pour leur dévouement et leur engagement", peut-on lire dans le communiqué.

"Nous fournirons plus de détails dès que possible car nous voulons remercier les fans pour leur soutien continu et leur passion pour la Formule 1."

La FIA explique pourquoi Pérez a pu prendre le départ

La direction de course a eu des situations inédites à gérer ce dimanche, comme celle de Sergio Pérez. Accidenté lors du tour de mise en grille, le Mexicain était prêt à repartir lors de la relance après que Red Bull a réparé sa monoplace, et la direction de course l’a autorisé à revenir.

"Il n’y avait pas de règle, cela fait partie des choses non prévues, mais c’est arrivé" explique Masi. "Toutes les équipes ont trouvé des choses elles-mêmes. Encore une fois, nous avons eu des circonstances non prévues."

Cela sera surement revu par la FIA et la Commission F1, qui se réunit le 5 octobre : "Nous devons tester tous les éléments du règlement et voir quels domaines nous pouvons améliorer et développer pour chaque événement. Nous avons appris quelques choses de plus que nous allons améliorer ensemble."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less