Sargeant : 2022, l’une des années les plus difficiles de ma vie

"J’ai travaillé si dur pour la F1, j’ai tout abandonné"

Recherche

Par Franck Drui

26 novembre 2022 - 14:19
Sargeant : 2022, l'une des (...)

Cela a été un mois un peu fou pour Logan Sargeant, qui a appris sa titularisation chez Williams F1 (sous réserve d’obtenir sa super licence) qu’il y a un mois environ, à Austin.

L’Américain, qui n’a rejoint la Williams Academy qu’en octobre de l’an dernier, également lors du Grand Prix des États-Unis, est passé de la Formule 3 à la Formule 2 avec succès.

Finir 4e du championnat, faire beaucoup d’essais libres avec Williams et le test d’après-saison d’Abu Dhabi, cela fait beaucoup pour un jeune pilote.

"Ces 12 derniers mois ont constitué l’une des années les plus difficiles de ma vie. Mais je sais que cela se passera encore à un autre niveau en tant que pilote de Formule 1," dit-il.

"Cela a été l’une des années les plus difficiles mais aussi l’une des plus riches. J’ai travaillé si dur pour ça, j’ai tout abandonné. Tout s’est accéléré et les résultats, les objectifs, ont pris complètement le contrôle de ma vie au cours des 12 derniers mois."

"Je voulais juste m’assurer de ne rien négliger et de me donner la meilleure opportunité pour arriver en F1. Mais je n’imaginais pas y arriver en un an. Plutôt deux. Je suis vraiment content du travail que nous avons fait, de la façon dont la saison s’est déroulée. Tout a été super rapide, toute l’année et j’ai beaucoup mûri."

"J’attends avec impatience le prochain chapitre. Je sais que le travail acharné ne fait que commencer, ce sera encore plus dur que cette année. Mais j’ai hâte d’y être."

Pour son programme hivernal, Sargeant a deux priorités : "travailler ma forme physique et apprendre tous les circuits de F1 par cœur, sur simulateur chez moi ou à Woking."

"Je suis impatient de découvrir certaines pistes que ne connais pas et d’en parcourir d’autres avec une F1."

"Déjà, je serai ravi d’avoir trois Grands Prix à domicile. Austin, Miami et bien sûr Las Vegas. Mais j’ai aussi hâte d’avoir des sensations folles à Monaco, Silverstone et enfin Suzuka. J’ai toujours voulu piloter sur ce circuit, ça a l’air aussi énorme que Spa !"

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos