Rocquelin : Verstappen est encore ’faible techniquement’

Un pilote "moins complet" que l’était Vettel chez Red Bull ?

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 novembre 2022 - 08:53
Rocquelin : Verstappen est encore (...)

L’ancien ingénieur de piste de Sebastian Vettel, Guillaume Rocquelin, estime que Max Verstappen n’est pas au niveau qu’avait Vettel chez Red Bull. Celui qui est directeur du programme jeunes pilotes chez Red Bull compare les deux pilotes.

"Je pense que Sebastian était un pilote plus complet que Max lorsqu’il est arrivé chez nous" a déclaré Rocquelin. "Au niveau professionnel, technique, médiation... il a été formé à ’l’école’ [Michael] Schumacher, qui était son idole."

"Il a posé beaucoup de questions, pris beaucoup de notes et quand il est arrivé chez nous, il était très complet. Ce n’est pas un hasard s’il a gagné plusieurs titres. Il était plus préparé techniquement, mentalement."

"Je pense que Max avait peut-être plus de talent naturel, c’est sur cela qu’il s’appuyait le plus. Mais Sebastian était le plus complet. Max a toujours été un patron. Il a une énorme confiance en lui, il sait ce qu’il veut et il est très direct."

"Mais je vais être honnête, Max est faible techniquement par rapport aux autres pilotes avec lesquels nous avons travaillé. Je pense qu’il a encore beaucoup de progrès à faire."

"Il est un leader par son attitude, ses résultats. Mais je pense qu’il peut s’améliorer d’un point de vue technique et dans la manière de développer la voiture."

Verstappen a "gagné en régularité"

Cependant, Rocquelin voit déjà des progrès chez Verstappen par rapport à l’année dernière, et le Français estime que la quête réussie du titre mondial a pu aider le pilote néerlandais à progresser.

"Ce qui m’a le plus frappé, c’est qu’il a quelque peu perdu la ’faim désespérée’ qu’il avait l’année dernière. Il a mûri, il a gagné en régularité. Gagner le championnat lui a donné beaucoup de confiance et il conduit d’une manière différente."

"On ne peut pas forcément parler d’un seul déclencheur. C’est quelque chose de progressif. Il y a eu plusieurs étapes. Il a commencé la F1 très jeune avec une grande ambition et peut-être pas la maturité qui allait avec. Il a également commencé avec Toro Rosso, qui avait peut-être moins de stature et d’expérience."

"Puis les étapes ont commencé quand il est arrivé chez Red Bull. Il y avait plus de confiance dans l’équipe, un bon bilan, il était plus proche de son objectif. Il a immédiatement gagné une course avec nous, ce qui lui a permis de faire un pas en avant. Petit à petit, il a gagné d’autres courses et a développé des liens avec ses ingénieurs."

Guillaume Rocquelin ne voit d’ailleurs pas les premiers titres de Verstappen comme le début d’une ère : "Il a toujours eu du talent. Dire que nous commençons une ère parce qu’il commence à gagner des titres n’est pas forcément correct."

"Cela a commencé quand il a gagné sa première course avec nous. Ensuite, il y a aussi la qualité de la voiture. Nous espérons continuer à gagner des titres. C’est à nous de faire une voiture à la hauteur de son talent."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos