Formule 1

Renault va tester son pilote e-sport dans son simulateur F1

Des enseignements à en tirer

Recherche

Par Olivier Ferret

30 novembre 2019 - 12:53
Renault va tester son pilote e-sport

L’e-sport en Formule 1 est maintenant bien lancé et certains pilotes, liés aux équipes officielles de la catégorie reine, impressionnent beaucoup.

C’est le cas du Néerlandais de 19 ans Jarno Opmeer, le pilote Renault F1 e-sport (de la structure Vitality), qui court également en monoplace en réel. Ancien de la Renault Sport Academy, il vient de se voir confié un test dans le simulateur F1.

"Il y a beaucoup de similitudes entre les deux : dans les deux cas, il faut conduire vite !" explique-t-il à l’AFP.

"Bien sûr dans le jeu, on ne ressent pas la force G, ni les changements environnementaux, ce qui rend les choses plus faciles. Mais en même temps, le niveau est beaucoup plus resserré donc si tu fais la moindre petite erreur, tu vas tomber loin dans la grille."

"Globalement, je pense que l’esport a fait de moi un meilleur pilote. Apprendre de nouvelles choses et apprendre à les maximiser m’aide à devenir meilleur donc je pense avoir beaucoup progressé ces derniers mois."

Bien évidemment tout cela doit profiter au programme Formule 1.

"Quand on collecte les données du jeu vidéo, tout apport est valide car les circuits correspondent aux vrais Formules 1," explique Ben Hampshire, directeur des simulations informatiques de Renault F1.

"L’avantage, c’est qu’on peut utiliser cette data pour tester la F1 sans impacter l’équipe."

"On pense qu’on va pouvoir récupérer beaucoup d’informations et de feedbacks de sa part pour le développement réel de la voiture," poursuit estime Antoine Magnan, directeur des partenariats de Renault Sport Racing. "Même si le jeu est plus simple que le pilotage réel, on aimerait confronter les deux et on pense que Jarno va nous faire progresser pour le pilotage de la voiture."

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less