Formule 1

Pour étouffer la polémique, Szafnauer défend l’intégrité et l’éthique de Pérez

Un voyage dans les règles de la FIA

Recherche

Par A. Combralier

31 juillet 2020 - 16:59
Pour étouffer la polémique, Szafnauer (...)

Avec 7000 cas diagnostiqués par jour en moyenne, le Mexique est devenu l’un des épicentres de la pandémie. Et pourtant, c’est dans ce pays que Sergio Pérez est retourné, entre la Hongrie et le Royaume-Uni, pour retourner voir sa mère, malade.

Etait-ce un choix justifié ? Prudent ? En règle avec les directives de la FIA ?

Alors que Christian Horner a estimé que ce cas positif devait sonner comme un rappel à l’ordre pour toute la F1, Otmar Szafnauer est venu à la rescousse de son pilote en conférence de presse : selon lui, Sergio Pérez s’est conformé à toutes les règles…

« Je ne pense pas que Checo ait fait quoi que ce soit de mal en retournant dans sa famille. Il prend toutes les précautions. »

« Je pense que ce n’est pas différent de, vous savez, un pilote Ferrari qui retourne en Italie, par exemple.. »

« Il voyageait dans un jet privé, donc il pensait avoir pris toutes les précautions, il n’a pas pris de vol commercial entre les courses. Il a donc été surpris. »

« Le code de la FIA, tel qu’il est écrit maintenant, stipule qu’entre les courses en Autriche et en Hongrie, nous n’aurions pas dû partir et aller à l’étranger, nos pilotes ont respecté cela. »

« Le personnel de notre équipe aussi. Par exemple, nous avions une règle selon laquelle, une fois en Hongrie, personne ne pouvait quitter l’hôtel même si vous aviez un passeport Schengen. Nous avons traité tout le monde de la même manière, y compris les pilotes. »

« Mais entre la Hongrie [et Silverstone], parce que nous avions ce week-end de libre, je pense que tout le monde allait là où se trouvait sa famille. Je pense que les équipes italiennes sont retournées en Italie. Probablement que l’équipe suisse [Alfa Romeo] est rentrée en Suisse, Pirelli a ramené tout le monde en Italie, et les pilotes sont allés dans leur pays d’origine. »

« Comme je l’ai dit, avoir du recul est une chose merveilleuse. Peut-être devrions-nous examiner cela, changer le code et dire tout au long de la saison, vous restez dans votre bulle ? Je ne sais pas, mais c’est quelque chose que la FIA devrait envisager. J’ai lu le code plusieurs fois maintenant, et c’est un document évolutif. »

Sergio Pérez avait-il demandé à Racing Point la permission de retourner au Mexique ? Racing Point aurait-elle pu refuser ?

« Nous n’avons aucune clause dans le contrat où il doit demander la permission de retourner dans sa famille, je pense que sa famille était au Mexique, ce n’est pas une surprise qu’il soit retourné au Mexique. C’est ce qu’il a fait pendant toute sa vie, alors qu’il conduisait pour nous. »

« Nous avons discuté de la façon dont il faisait l’aller-retour et c’était toujours par un vol privé, jamais par un vol commercial. Il n’y a pas de problème avec ça. »

« Il y a beaucoup de gens qui sont dans des points chauds partout dans le monde. Un gros contingent de notre usine vit à Northampton, et Northampton a également été confiné. »

« Notre philosophie est donc de prendre toutes les précautions nécessaires en fonction de l’endroit où nous voyageons. Et si nous prenons ces précautions, je suis sûr que nous n’attraperons pas le virus. Nous devons juste remonter ces étapes et essayer de déterminer comment Checo a été infecté et nous assurer que nous couvrirons cela à l’avenir. »

Sergio Pérez se porte heureusement bien et ne présente aucun signe de contamination. Otmar Szafnauer a donc été estomaqué d’apprendre la nouvelle !

« Il est asymptomatique. Il a été surpris d’être testé positif. Il ne pouvait pas le croire. Il a dit : "Il n’y a pas moyen, je n’ai pas de symptômes, je me sens complètement bien". »

« Mais il va bien, nous allons le surveiller quotidiennement, lui envoyer le médecin, il est en quarantaine maintenant. Et nous devons juste nous assurer que ce virus sorte de son système et qu’il revienne courir en Grand Prix. »

Bien évidemment, malgré le principe des bulles en vigueur, Sergio Pérez a été en contact avec certains membres de l’équipe, notamment un groupe à l’usine faisant fonctionner le simulateur.

« Il y a deux membres du personnel qui voyagent avec Checo : son assistant personnel et son physio. Ils ont tous deux été testés négatifs, mais ils s’isolent également pendant sept ou dix jours. »

« Il y a trois membres de l’équipe qui ont fait fonctionner le simulateur avec Checo. Ils n’ont pas vraiment été en contact avec lui parce que le simulateur est dans une pièce et le centre de contrôle où ils se trouvent est dans une pièce totalement séparée. Nous avions donc la distance sociale requise. Nous avons également porté des masques, comme nous le faisons toujours, ainsi que des EPI [équipements de protection individuelle]. »

« Par précaution, ils sont ensuite restés à la maison et isolés jusqu’à ce qu’ils obtiennent un test négatif. Nous les avons donc testés, et les trois sont également négatifs. Ils ont été testés à nouveau ce matin, ils sont à l’usine maintenant, ils ne sont pas venus dans le paddock. Mais je pense qu’ils seront à nouveau négatifs pour leur deuxième test et ensuite nous verrons, nous prendrons une décision sur leur entrée dans le paddock. »

Racing Point F1 - Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less