Plagiat d’Aston Martin F1 : Horner confirme une enquête interne chez Red Bull

Une possible infraction pénale selon lui

Recherche

Par Franck Drui

20 mai 2022 - 18:52
Plagiat d'Aston Martin F1 : (...)

Le patron de l’équipe Red Bull, Christian Horner, a livré plus de réflexions sur l’évolution de la situation concernant les évolutions qu’Aston Martin F1 a apportées au Grand Prix d’Espagne.

Horner a confirmé une enquête interne chez Red Bull en réponse au nouveau package de mise à jour d’Aston Martin. Aston Martin a ajouté plusieurs nouvelles pièces à l’AMR22 pour le Grand Prix d’Espagne de ce week-end. Ces modifications, en particulier au niveau du plancher, des pontons et du capot moteur, la font ressembler très fortement à la Red Bull RB18.

L’instance dirigeante de la F1, la FIA, a publié une déclaration confirmant qu’elle avait enquêté pour s’assurer que les changements n’enfreignaient aucune réglementation.

Cependant Horner a rapidement décrit la nouvelle AMR22 comme un "clone", tandis que le conseiller de l’équipe Helmut Marko a affirmé "qu’il existe des preuves que des données ont été téléchargées".

Horner en dit plus ce soir sur cette affaire qui pourrait aller très, très loin.

"Ce n’est pas un hasard si nous avons eu quelques personnes qui ont été transférées de Red Bull à Aston Martin au cours de l’hiver et au début de cette saison.

"Quant à ce design... cela a été porté à notre attention par la FIA plus tôt dans la semaine, où ils ont dit : ’Nous avons une voiture qui ressemble remarquablement à la vôtre, pouvons-nous avoir une liste de vos employés qui sont partis pour voir où ils sont allés ?’ Bien sûr, cela déclenche immédiatement une sonnette d’alarme."

"Ce qui est permis, on le voit, c’est monter et descendre dans un paddock... et des individus passent d’une équipe à l’autre après une période de préavis, ce qu’ils prennent dans leur tête, c’est fair-play, c’est leur savoir."

"Ce qui n’est pas juste, et ce qui est totalement inacceptable, ce que nous n’accepterions pas, c’est s’il y a eu le moindre transfert de propriété intellectuelle."

Ce serait une infraction pénale

Dan Fallows, qui était auparavant le chef de l’aérodynamique de Red Bull, est l’un des noms qui a récemment rejoint Aston Martin.

Interrogé sur le potentiel d’Aston Martin à "rétro-concevoir" la Red Bull, Horner a déclaré que "le look de celle-ci n’a été connu par la FIA qu’il y a environ un mois, donc le travail a commencé bien avant cela".

Quant à ses prochaines étapes, Horner ajoute : "Je ne dirai pas exactement où nous en sommes avec certaines personnes, mais ce serait une infraction… ce serait une infraction pénale."

"La propriété intellectuelle est l’élément vital d’une équipe, c’est ce dans quoi nous investissons des millions et des millions d’euros, et vous ne voulez pas voir cela arriver dans une organisation rivale, sinon nous pourrions aussi bien la franchiser, nous pourrions aussi bien être en mesure de vendre de l’aérodynamisme."

Red Bull prépare une enquête interne

Horner a ensuite confirmé que Red Bull mènerait une "enquête interne" sur l’affaire, tout en faisant confiance à la fédération.

"Nous avons nos propres protections logicielles. Nous savons exactement quel logiciel est surveillé et comment ce logiciel est contrôlé."

"Je pense que c’est le travail du régulateur, la FIA, parce qu’ils ont l’accès, et nous comptons beaucoup sur eux pour s’assurer qu’il n’y a pas de transfert de propriété intellectuelle, qu’il n’y a pas eu d’abus, donc c’est très important, c’est leur travail de régulateur."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos