Formule 1

‘Nous ne dormions pas’ : Wolff reprend Bottas mais comprend sa frustration

La Mercedes use trop ses pneus car elle a trop d’appui !

Recherche

Par Alexandre C.

10 août 2020 - 08:51
‘Nous ne dormions pas’ : Wolff reprend

Valtteri Bottas a des raisons d’être mécontent au terme de ce Grand Prix du 70e anniversaire : parti en pole, le Finlandais a terminé 3e, en prenant de nouveaux points de retard sur Lewis Hamilton.

Le Britannique a pu dépasser son coéquipier en fin d’épreuve, avec des pneus durs qui étaient 9 tours plus jeunes. Il faut dire que le second relais de Lewis Hamilton, en durs, avait finalement été prolongé… alors que Valtteri Bottas était sur une stratégie plus classique.

Pourquoi Valtteri Bottas n’a-t-il pas pu aussi rester longtemps en piste, comme Lewis Hamilton, dans le second relais en durs ? Cela lui aurait permis d’avoir les armes pour se défendre en fin de Grand Prix.

Bottas, d’habitude calme, n’a pas digéré ce choix ; il a même estimé que Mercedes s’était endormi en course.

Toto Wolff, le directeur d’écurie, a révélé les raisons derrière cette décision, pour couper court à la frustration de son pilote… l’examen des pneus de Valtteri Bottas, après son deuxième arrêt, avait en effet conduit à penser Mercedes qu’il était possible de prolonger le relais de Lewis Hamilton.

Toto Wolff répond donc à Bottas : non, Mercedes ne dormait pas…

« Je ne pense pas que nous dormions, mais j’accepte son point de vue. Je pense que nous avions une voiture plus lente ce dimanche, et nous l’admettons. »

« Son point de vue était que nous aurions dû faire le contraire de Max. En fait, cela n’aurait rien changé, parce que Max serait sorti avec un pneu neuf, et nous aurions continué avec un pneu qui n’était plus dans le meilleur état, et il s’est juste arrêté devant nous. Je ne sais donc pas ce que nous aurions pu faire de mieux. »

« Il est évident qu’il n’est pas heureux d’être en P2 et Lewis en P3, mais c’est nous avons appris des choses sur la piste quand nous avons enlevé le pneu de Valtteri, nous avons vu qu’il restait en fait beaucoup de gomme, et nous avons prolongé le relais de Lewis, bien qu’il y ait eu de grosses vibrations - mais beaucoup de gomme. » »

« C’est pourquoi Lewis était de plus en plus rapide, plus la gomme se découvrait, et c’est pourquoi nous avons pu prolonger le relais, et finalement Lewis a dépassé Valtteri. »

« Il est clair qu’il n’est pas heureux, et je respecte totalement cela. Aucun d’entre nous n’est heureux aujourd’hui du résultat. »

Le fond de l’affaire, ce fut la difficulté des Mercedes à tenir les pneus, contrairement à la Red Bull de Max Verstappen qui n’a pas eu ce problème. Comment l’expliquer selon Toto Wolff ? Parce que la W11 a trop d’appui !

« Je pense que nous avions des indications dans le passé que notre écart relatif n’était pas aussi important par rapport à nos concurrents quand il faisait chaud. C’est un peu simpliste de dire simplement qu’il fait plus chaud. »

« Cela se résume au fait que nous avons une voiture avec un appui élevé, et évidemment quand les conditions changent, les paramètres changent, comme les températures qui augmentent, les pneus plus tendres, les pressions qui augmentent, nous devons reconnaître que la Red Bull est une voiture assez rapide, et c’est ce que nous avons vu en course. »

« Nous l’avons vécu dans le passé, et nous en sommes sortis plus forts, et j’attends vraiment avec impatience Barcelone. Nous avons une poignée de jours pour évaluer, trouver des solutions, les tester le vendredi à Barcelone, et ensuite, nous espérons avoir une meilleure course le dimanche. Ces jours où nous perdons sont les jours où nous apprenons le plus. »

Le directeur de l’ingénierie de piste, Andrew Shovlin, a lui aussi expliqué la défaite de Mercedes...

« Nous n’avons pu vraiment lutter contre Max et nous avons été en mode "limiter les dégâts", et ce assez tôt dans la course, pour s’assurer de ne pas finir plus loin encore. »

« Nous avons évidemment du travail à faire avant Barcelone pour comprendre notre performance, nous étions clairement plus sujets aux cloques que nos adversaires et presque toutes les voitures semblaient être en meilleur état. Cependant, nos mauvais jours ont toujours été ceux où nous avons le plus appris et nous allons nous atteler à ce défi immédiatement. Les prévisions pour Barcelone semblent indiquer qu’il fera encore plus chaud qu’ici, nous n’avons donc pas beaucoup de temps pour répondre à ces questions. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less