Formule 1

Les statistiques après le Grand Prix d’Autriche

Première double arrivée dans les points pour Alfa depuis... 1951

Recherche

Par A. Combralier

1er juillet 2019 - 18:16
Les statistiques après le Grand Prix (...)

Max Verstappen et Red Bull ont permis à Honda de renouer avec les grandes heures de son histoire, ce dimanche au Red Bull Ring.

La victoire de Max Verstappen est la première d’un moteur Honda, depuis le Grand Prix de Hongrie 2006 (Jenson Button l’avait alors emporté). C’est seulement la 2e victoire d’un moteur Honda en 27 ans. Honda a également remporté son 73e succès en F1, avec une 5e écurie différente (Williams, Lotus, McLaren, l’écurie d’usine Honda F1 et donc maintenant Red Bull Racing).

Il s’agit du 6e succès du pilote Red Bull en F1, et sa seconde victoire consécutive au bien-nommé Red Bull Ring. Max Verstappen compte désormais autant de succès en F1 que Tony Brooks, John Surtees, Jochen Rindt, Gilles Villeneuve, Jacques Laffite, Riccardo Patrese et Ralf Schumacher.

Et pourtant, le pilote Red Bull n’a toujours pas réussi la moindre pole ! C’est sans précédent dans l’histoire de la F1 (aucun autre pilote n’avait gagné plus de quatre courses sans avoir réussi de pole).

Au Mexique, lieu de sa dernière victoire, Max Verstappen s’était aussi élancé de la 2e place.

Charles Leclerc a mené le plus de tours en course, pour la deuxième fois de l’année, après Bahreïn. Sa frustration continue… 124 tours menés en F1, sans aucune victoire, cela commence à faire beaucoup… Et en F1, jamais aucun pilote ne s’est retrouvé dans une telle situation, à l’exception de Chris Amon - qui a été plus malchanceux encore que le Monégasque.

Il s’agit cependant du meilleur résultat de Leclerc en F1 (2e place). C’est la 2e fois d’affilée que le jeune pilote bat son coéquipier Sebastian Vettel. L’Allemand est de toute manière en difficulté, traditionnellement, au Red Bull Ring. Il n’y a jamais gagné, et n’y a mené que cinq tours depuis 2014.

Samedi dernier, Charles Leclerc a réussi sa 2e pole en carrière. Mais il n’a donc toujours pas converti de pole en victoire. 2 poles sans victoire pour Leclerc, 6 victoires sans aucune pole pour Verstappen : les deux pilotes se retrouvent dans une situation inverse.

Les autres pilotes à avoir signé plus d’une pole sans avoir gagné une seule course sont Chris Amon (5 poles), Teo Fabi (3), Jean-Pierre Jarier (3) et Stuart Lewis-Evans (3).

Mercedes est battue pour la première fois de la saison… Verstappen, avant le Grand Prix d’Autriche, restait d’ailleurs le dernier pilote à avoir battu l’équipe allemande (au Mexique l’an dernier).

Mercedes aurait pu égaler le record de 11 victoires d’affilée, obtenu par McLaren en 1988. Mais à la grande joie de Gordon Murray, le record ne sera pas battu dans l’immédiat !

Lewis Hamilton avait terminé les 10 dernières courses sur le podium. Sa 5e place en Autriche met fin à cette série.

C’est la première fois, depuis le Grand Prix du Canada 2018, que Valtteri Bottas ne retrouve pas son coéquipier sur un podium.

Chez Mercedes, Lewis Hamilton bat maintenant Bottas en qualifications depuis 4 courses (si l’on ne compte pas sa pénalité de trois places).

Pour la troisième fois en quatre courses, McLaren a été la « meilleure écurie des autres ». L’équipe de Woking compte déjà 52 points – sur toute la saison 2018, elle en avait marqué 10 de plus seulement.

Antonio Giovinazzi a enfin débloqué son compteur points en carrière, avec la 10e place ! De quoi faire le plein de confiance. Il est le 48e Italien de l’histoire à marquer un point. Seuls les États-Unis (51) et le Royaume-Uni (60) comptent plus de représentants ayant jamais marqué des points en F1.

Grâce à Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi, Alfa Romeo a réussi sa première double arrivée dans les points depuis le Grand Prix d’Espagne 1951 (victoire de Fangio, 5e place de Felice Bonetto sur l’Alfa Romeo 159).

Même si la course fut très animée, le Grand Prix d’Autriche n’a déploré aucun abandon. Il s’agit du 9e Grand Prix de l’histoire dans ce cas (déjà la 5e fois depuis 2014, le début de l’ère hybride).

Chez Haas, on boit le calice jusqu’à la lie, mais la potion est plus amère pour Romain Grosjean, battu, pour la quatrième fois d’affilée, par Kevin Magnussen en qualifications.

C’est la première fois depuis Bakou que Daniel Ricciardo n’atteint pas la Q3. Nico Hulkenberg l’a battu en qualifications (de deux dixièmes) pour la première fois depuis le début de la saison, à Melbourne.

Il s’agit de la 13e élimination consécutive en Q1 pour Lance Stroll. Le Canadien n’a pas battu une seule fois Sergio Pérez en qualifications.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less