Formule 1

Latifi n’était pas dans le rythme, Russell l’était avant son quasi-tonneau

Une autre course à oublier pour Williams F1

Recherche

Par Alexandre C.

11 octobre 2020 - 17:48
Latifi n’était pas dans le rythme, (...)

George Russell n’aura pas vu l’arrivée de son premier Grand Prix au Nürburgring pour Williams : le jeune pilote a été comme harponné par l’Alfa Romeo de Kimi Räikkönen, qui a perdu le contrôle de sa monoplace au mauvais moment. Résultat de cet accrochage pour le Britannique : une crevaison et un fond plat bien endommagé. Il s’en est d’ailleurs fallu de peu pour que la Williams ne parte en tonneaux. Il ne servait donc plus à rien de continuer après cet incident.

Et c’est bien dommage car il semblait que la Williams était bien au niveau ce dimanche…

« C’était une façon très frustrante de terminer le Grand Prix de l’Eifel. Je faisais la course avec Sebastian (Vettel), et Kimi (Raikkonen) était tout près derrière. J’ai dépassé Sebastian dans le virage avant, mais il a pu me redépasser avec le DRS. Kimi était tout près derrière en se battant avec nous, il a fait une erreur, a perdu la voiture et m’a percuté, ce qui a endommagé la voiture et a causé une crevaison. Il y avait trop de dégâts pour ramener la voiture aux stands et nous avons dû abandonner, mais c’est juste la course, parfois. »

« Jusque-là, la voiture se comportait bien et nous étions dans le rythme des gars qui nous entouraient. Nous avions une stratégie légèrement différente de celle de nos adversaires, donc il y avait des opportunités. C’est dommage parce qu’avec la façon dont cette course s’est déroulée, il y avait vraiment une opportunité. »

Nicholas Latifi a lui mené une stratégie à deux arrêts, qui l’a fait progresser jusqu’à la 14e place seulement, l’avant-dernière pour les pilotes classés. Il pointait un manque de rythme général...

« C’était une course difficile aujourd’hui et je poussais aussi fort que je le pouvais. Je ne peux pas dire exactement pourquoi, nous manquions juste de rythme, surtout par rapport à la Haas et à l’Alfa. Nous étions en bonne position après la voiture de sécurité, mais nous avions des voitures plus rapides avec des pneus neufs de qualification derrière nous. J’ai eu quelques batailles amusantes avec Daniil (Kyvat), je pense que pendant les cinq ou six derniers tours, je me défendais dans le premier virage, en me battant dans le premier, le deuxième et le troisième, donc c’était amusant de se battre. Nous allons devoir analyser pour voir pourquoi nous avons manqué de rythme ce week-end. »

Dave Robson, directeur de la performance, regrette en particulier l’abandon de George Russell : car qui sait, puisqu’une Haas et une Alfa Romeo ont marqué des points, une Williams aurait pu faire de même...

« Il est dommage que la course de George se soit terminée dès qu’il a fait des progrès décents et qu’il se soit trouvé dans une bonne situation avec les voitures qui ont fini dans les points. Nicholas a été malheureux avec le timing de la voiture de sécurité, qui a aidé nos rivaux plus que nous. Dans l’ensemble, nous n’avons pas eu le rythme nécessaire pour obtenir une meilleure fin de course aujourd’hui, mais nous avons apprécié notre retour sur le Nürburgring et le week-end de course raccourci, qui a rendu la journée d’hier assez difficile, mais qui a servi de préparation utile pour la course à venir à Imola. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less