Formule 1

La F1 réagit à la Commission Hamilton par un programme de bourses pour les minorités

Sur un don personnel de Chase Carey

Recherche

Par Alexandre C.

14 juillet 2021 - 13:02
La F1 réagit à la Commission Hamilton (...)

Les conclusions de la Commission Hamilton, sans réserve sur le manque de diversité ethnique et sociale du sport, a vite fait réagir la F1 et la FOM (même si on peut se douter que des mesures étaient dans les tiroirs).

Ainsi la F1 a annoncé aujourd’hui un programme de bourses et de soutien aux étudiants discriminés, afin qu’ils poursuivent des études en ingénierie.

A noter que ce programme d’un million de dollars a été financé, sur ses derniers personnels, par Chase Carey, qui reste président non-exécutif de la F1.

La première mesure est celle-ci : la F1 va fournir des bourses à 10 étudiants de groupes sous-représentés (minorités ethniques, femmes, enfants d’ouvriers ou d’employés). Ces bourses couvriront le logement, les inscriptions universitaires (très élevées au Royaume-Uni) et les dépenses courantes des étudiants.

Les sélectionnés étudieront donc l’ingénierie dans diverses universités au Royaume-Uni et en Italie, dont Oxford et Cambridge. Chaque université mènera un processus de sélection indépendant. MUNER, l’université de l’automobile d’Émilie-Romagne, près de Maranello, prendra trois boursiers, l’université d’Oxford et l’université Strathclyde en prenant deux chacune, et l’université de Cambridge, l’université de Coventry et l’université métropolitaine de Manchester un.

Rien ne dit cependant que ces 10 lauréats rejoindront la F1 : ils pourront aussi travailler dans l’industrie automobile en général ou dans l’aéronautique par exemple.

Deuxième mesure, plus modeste : la F1 elle-même va engager deux apprentis à long terme de ces groupes sous-représentés, qui commenceront en septembre 2021 et se concentreront sur les questions liées à l’ingénierie.

6 stagiaires de groupes sous-représentés seront également recrutés et occuperont des rôles divers dans l’organisation : dans la division motorsport ou marketing notamment.

La F1 affirme ainsi son engagement à défendre les minorités et à parier sur l’éducation et le long terme pour résoudre ces problèmes de représentativité.

Cependant ces 10 boursiers à eux seuls (s’ils rejoignent bien la F1…) ne changeront pas la face du sport en un clin d’œil, loin de là !

« La F1 est un sport global avec des fans partout dans le monde » a rappelé Stefano Domenicali.

« Nous voulons être aussi diversifiés que notre base de fans et c’est pourquoi nous prenons des mesures directes pour garantir que les personnes talentueuses issues de groupes sous-représentés aient les meilleures chances d’entamer et de construire une carrière fantastique dans ce sport extraordinaire. »

« Je suis ravi d’annoncer que des boursiers, des apprentis et des stagiaires auront la chance de réaliser leurs rêves en Formule 1 et je sais qu’ils ont un avenir extraordinaire devant eux. Je tiens à remercier tout particulièrement Chase, dont la généreuse donation permet de financer les 10 bourses d’études. »

« Notre plateforme #WeRaceAsOne est notre engagement à apporter un réel changement et montre que nous savons que nous devons apporter une contribution positive au monde dans lequel nous vivons. Toutes les équipes sont engagées dans cette voie et le travail de la Commission Hamilton montre l’engagement de la Formule 1 à aborder ces questions. »

« Nous nous concentrons sur la diversité et l’inclusion, la durabilité et la communauté et nous continuerons à aller de l’avant avec nos plans pour être plus diversifiés, plus durables et laisser un impact positif durable sur les pays et les communautés que nous visitons. Nous savons que nous devons continuer à avancer sur ces questions et l’ensemble du sport est uni pour le faire dans les mois et les années à venir. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less