Kubica et la ’tragédie’ qui le privait d’une probable grande carrière en F1

Carlin évoque l’un des "plus grands talents jamais vus"

Recherche

Par Paul Gombeaud

19 janvier 2023 - 17:28
Kubica et la 'tragédie' qui (...)

Promis à un avenir brillant en Formule 1, Robert Kubica voyait malheureusement sa carrière basculer suite à un terrible accident de rallye survenu au début de l’année 2011.

Le vainqueur du Grand Prix du Canada 2008, année durant laquelle il menait un temps le championnat du monde, se blessait ainsi gravement au bras et à la main et il ne pouvait pas disputer la saison 2011 de F1 avec Renault. A l’époque, des rumeurs l’envoyaient notamment du côté de la Scuderia Ferrari.

Le Polonais réussissait malgré tout à redevenir titulaire en F1 chez Williams en 2019, mais faute de résultats, il était remercié après seulement une saison. Il a depuis été le troisième pilote de l’équipe Alfa Romeo F1, son rôle pour la saison 2023 n’ayant pas encore été défini à l’heure actuelle.

Trevor Carlin, le créateur de l’équipe éponyme évoluant dans diverses formules de promotion, s’est remémoré le parcours de Kubica avant qu’il n’atteigne la F1. Et selon lui, son grave accident est survenu au pire moment possible tant il était performant à l’époque.

"Quelle tragédie. Il était alors au pic de sa carrière," a déclaré Carlin à Sky.

"Les grandes équipes manifestaient leur intérêt pour lui. Il était prêt à rejoindre une écurie de premier plan et à jouer la gagne. Puis il a eu cet accident stupide. Mais cela résume bien Robert : il ne peut s’empêcher de piloter, il veut courir. Et quand il en a le temps, il monte dans une voiture de rallye. Quel dommage."

C’est en Formule Renault 3.5, alors que Kubica pilotait pour une écurie concurrente, que Trevor Carlin réalisait le talent du Polonais.

"Nous savions que Robert était l’un des plus grands talents que nous avions jamais vus. Il ne pilotait pas pour nous à l’époque, il était l’un de nos concurrents. Je pense que nous avions une meilleure voiture que lui dans le championnat, et pourtant, il nous a battus pour s’adjuger le titre. Nous étions vraiment impressionnés."

"Nous avions besoin du meilleur pilote et c’était Robert Kubica"

Ainsi, Carlin le recrutait en Formule 3 pour tenter de remporter le prestigieux Grand Prix de Macao.

"Durant l’année 2005, Mercedes se lançait dans la Formule 3. Ils avaient dépensé des millions d’euros sur un nouveau moteur et un nouveau package. Honda ne pouvait tenir le rythme, c’était assez frustrant. Mais je pense que nous réalisions la meilleure course de l’année à Macao. Je voulais prouver que Carlin et Honda étaient suffisamment forts pour gagner. Pour ça, nous avions besoin du meilleur pilote et c’était Robert Kubica."

Et la victoire ne fut pas loin mais, malheureusement pour Carlin et son pilote, la chance n’était pas de leur côté ce jour-là.

"Nous étions à la deuxième place à trois tours du but. Puis la voiture de sécurité faisait son apparition. Et malheureusement, au début du dernier tour, nous avons été victimes de l’aspiration et n’avons pas été en mesure de répondre. Robert terminait donc deuxième. Il aurait gagné, mais la voiture de sécurité l’en empêchait."

Après avoir affiché de telles promesses, les portes de la F1 s’ouvraient logiquement pour Kubica.

"Je me souviens encore de la présence de Mario Theissen à nos côtés sur le muret des stands. Il était le patron de BMW à l’époque. Il observait et, le mois suivant, Robert signait avec BMW en Formule 1. Cela a donc bien fonctionné pour tout le monde."

Et si Trevor Carlin regrette que son ancien protégé n’ait sans doute pas eu la carrière à laquelle il pouvait aspirer, il assure que ce n’est pas forcément le cas du pilote.

"Je suis persuadé que si vous lui posiez la question aujourd’hui, il ne voudrait rien changer à sa vie."

Alfa Romeo F1 Team - Sauber

Info Formule 1

Photos

Vidéos