Formule 1

Jean Alesi révèle quel pilote l’a aidé à aller chez Ferrari

Il n’osait pas négocier son contrat

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 mai 2019 - 12:02
Jean Alesi révèle quel pilote l'a (...)

Après deux années chez Tyrrell, Jean Alesi a rejoint la Scuderia en 1991. Alors que des contacts avaient été établis chez Williams, le Français a finalement rejoint Ferrari, et il avoue enfin que c’est Nelson Piquet, le triple champion du monde, qui l’a aidé à négocier ce transfert.

"Nelson Piquet a été fantastique avec moi dès mon premier jour en F1" explique Alesi. "C’est une histoire que personne ne connaît mais c’est lui qui a établi les premiers contacts entre Ferrari et moi."

Pilote chez Benetton à ce moment-là, le Brésilien s’est occupé du contrat d’Alesi, qu’il a agrémenté d’un bonus non négligeable : "J’ai à la maison une Ferrari F40, parce que Piquet a mis ’Ferrari F40’ comme cadeau de Ferrari."

"J’ai dit à Nelson que je ne pouvais pas proposer cela au président de Ferrari. Il m’a dit ’tais-toi et donne ça’, et grâce à Nelson qui a fait ce contrat, j’ai la F40. A cette époque, personne n’avait d’avocat ou de manager, on parlait directement aux gens."

"Quand vous venez d’Avignon et que l’année d’avant, vous travailliez avec votre père dans le garage, c’est difficile d’arriver devant Frank Williams ou [Luca] di Montezemolo et dire ’je veux cet argent, cette position dans l’équipe, une voiture de rechange et un cadeau de l’usine’, c’est difficile."

Il revient sur ce qui a poussé Piquet à l’aider : "Sa carrière était presque finie et en tant qu’ami, je lui expliquais qui voulait m’engager. Et il m’a dit ’ok, laisse moi faire le contrat’. Quand il m’a montré les papiers, je lui ai dit que le président allait rire et engager quelqu’un d’autre. Il m’a dit de lui donner."

"Je l’ai donc donné, et je me souviens que le président l’a lu, m’a regardé, et m’a dit ’pour un jeune pilote, vous savez quoi mettre dans votre contrat’."

Ferrari

expand_less