Hamilton chiffre le retard de Mercedes F1 à une seconde au tour

En qualifications c’est le tarif selon lui

Recherche

Par Franck Drui

28 juillet 2022 - 18:14
Hamilton chiffre le retard de (...)

Mercedes F1 est plutôt satisfaite de son rythme de course mais les qualifications doivent vraiment être meilleures. C’est ce qu’ont confié cette semaine James Vowles et Andrew Shovlin, après le week-end au Paul Ricard.

Lors des qualifications pour le Grand Prix de France, l’écart avec Red Bull Racing et Ferrari était plus important qu’en Autriche. Lewis Hamilton se dit curieux de voir comment les choses se passeront ce week-end en Hongrie mais est pessimiste.

"Nous ne pouvons pas dire que nous avons tourné une page. Nous sommes toujours en train de la soulever pour la tourner, et cela depuis des lustres. Enfin c’est comme ça que je le perçois. Nous progressons lentement. Silverstone a été bien, nous avons eu une bonne régularité. Lors de la dernière course, nous avons fait un pas en arrière ou d’autres ont fait un pas en avant. Nous avions environ une seconde de retard sur un seul tour. C’est cela qui doit nous préoccuper."

"Oui le rythme de course est meilleur mais vous ne savez jamais à quel point ils poussent devant nous. Après l’abandon de Charles Leclerc, Max Verstappen était tranquille devant moi. A quoi bon forcer ?"

Le septuple champion du monde voit tout de même la lumière au bout du tunnel.

"Notre rythme de course est tout de même bien meilleur et la fiabilité est exceptionnelle. Nous avons aussi un peu compté sur le fait que les autres ne finissent pas, ce qui masque le fait que nous avons encore beaucoup de travail à faire. Donc nous avons des atouts."

"De même, j’apprécie davantage la W13, car j’améliore son équilibre et ses réglages. Bono (soin ingénieur) et le reste des gars sont également plus heureux. Il y a de quoi faire une 2e bonne partie de saison mais je ne fais pas trop d’illusion pour ce week-end. Le Hungaroring ne joue pas du tout en notre faveur."

La retraite de Vettel le touche

Comme les autres pilotes, Hamilton a été interrogé sur la retraite de Sebastian Vettel, l’un de ses rivaux pour le titre ces dernières années.

"Sebastian ne manque pas de bravoure. Il a été l’un des très, très rares pilotes de l’histoire de la course à représenter bien plus que lui-même. Il a utilisé sa voix dans des choses pour lesquelles je me suis battu et il m’a soutenu, il a plié le genou, il est parti sur son son propre voyage pour défendre des causes et il se bat pour des choses auxquelles il croit, pour le plus grand bien de tous."

"Seb est juste un très bel être humain et je suis vraiment reconnaissant d’avoir été en F1 avec lui, à une époque où il courait au plus haut niveau."

"Regarder ses 4 championnats du monde était impressionnant. Je suis triste d’être arrivé en Hongrie et d’avoir eu cette nouvelle de sa retraite, mais je sais que tout ce qu’il fera au-delà de la F1 sera encore mieux."

Lorsqu’on lui a demandé si l’annonce de Vettel l’avait amené à reconsidérer son propre avenir, Hamilton a répondu : "Ce n’est pas le cas."

"C’est un rappel que je suis dans cette partie de ma carrière où les gens que j’ai affrontés et avec lesquels j’ai couru pendant si longtemps vont commencer à s’arrêter."

"Bientôt Fernando ne sera pas là et puis… qui est là après ça ? Je serai le plus âgé. Mais non, ça ne m’a pas fait penser à ça."

""Honnêtement, je réfléchis surtout à comment je peux améliorer cette voiture. Je réfléchis aux étapes que je dois franchir pour que cette équipe gagne à nouveau, quelle est la feuille de route pour remporter un autre championnat du monde."

"Lorsque je m’arrêterai, j’aurai encore du carburant dans mon réservoir. Je ne pense pas que je serais en F1 jusqu’à ce que je sois complètement épuisé et qu’il ne me reste plus rien, mais j’espère que ce sera dans un bon moment."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos