Formule 1

Ferrari ne fera pas évoluer sa SF1000 avant le début de saison

Quelle qu’en soit la date

Recherche

Par Emmanuel Touzot

19 mars 2020 - 12:34
Ferrari ne fera pas évoluer sa (...)

Mattia Binotto a révélé que Ferrari ne prévoit pas d’apporter de grosses évolutions sur sa SF1000 lorsque la saison débutera. Le concept développé a déjà été optimisé lors des essais hivernaux, et c’est l’expérience de la piste qui permettra maintenant de faire évoluer la monoplace, poussant la Scuderia à attendre avant de changer des choses sur son concept.

"Les voitures que nous avons amenées à Melbourne sont celles qui avaient terminé les essais, et nous n’attendons pas d’évolutions significatives qui changeront notre compétitivité (à la reprise)," a déclaré Binotto aujourd’hui au site officiel de la F1.

"Nous avons analysé les données, je ne pense pas qu’il y ait de problèmes en termes de corrélation," poursuit l’Italien.

"C’est la vraie performance de la voiture. Où elle sera par rapport aux autres ? Ce sont toujours des essais à Barcelone, il faut attendre les trois premières courses pour comprendre où vous en êtes. Il est important pour nous de progresser et de faire de bons week-ends, sur le plan de l’équipe, des pilotes et de la fiabilité."

Il admet que Mercedes a fait un travail impressionnant pour faire évoluer sa monoplace, là où Ferrari a tenté de changer de concept : "Ils ont fait du bon travail, nous devons le reconnaître. De notre côté, nous avons changé la direction de notre projet. Normalement, quand vous faites ça, vous perdez un peu de terrain, mais on espère avoir un meilleur potentiel de développement."

Comme il l’avait dit à Barcelone, Ferrari a sacrifié de la vitesse de pointe en augmentant la traînée, de manière à faire progresser son appui aéro : "Nous sommes bien plus rapides en virage par rapport à l’an dernier. La voiture fait ce que l’on attend, elle est rapide en virage, et donc plus lente en ligne droite."

"Je pense qu’avoir plus d’appui pourrait nous aider sur un tour, mais aussi en course dans la gestion des pneus et de leur dégradation. Si j’en crois les simulations de course que nous avons effectuées, en comparant avec la performance sur un tour, nous sommes plus forts sur les longs relais. C’est le bénéfice d’avoir plus d’appui."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less