Formule 1

Fataliste, Kvyat constate que ‘la chance n’a pas été de son côté’ cette année en F1

Rien ne lui aura été épargné, comme au Nürburgring

Recherche

Par Alexandre C.

21 octobre 2020 - 17:07
Fataliste, Kvyat constate que ‘la (...)

Toujours en délicatesse pour conserver son volant, l’an prochain, chez AlphaTauri, Daniil Kvyat aura deux Grands Prix pour prouver qu’il mérite sa place en F1, avant peut-être de voir la décision tomber.

Ce n’est pas au Nürburgring que Daniil Kvyat a pu convaincre l’état-major de Red Bull : car un autre pilote maison, Alexander Albon, avait ruiné sa course…

« Malheureusement, la course du Nürburgring ne s’est pas bien passée pour moi à partir du 12e tour lorsque j’ai été touché par Albon, mais ce sont des choses qui arrivent en course. Il a été pénalisé, mais ma course a été détruite à partir de ce moment-là, tout comme ma voiture. Jusqu’alors, je courais pour marquer des points. Cependant, les événements étaient hors de mon contrôle et la chance n’a pas été mon point fort cette année, pour être honnête. Rien ne semble m’être donné. J’ai dû travailler dur pour tout. »

A Portimao, sur un circuit inédit, puis à Imola, qui fait son retour dans le calendrier, le Russe pourra aussi montrer son adaptabilité.

« Mais nous allons tourner la page et passer à autre chose. Nous continuons à travailler, nous continuons à creuser avec mes ingénieurs et je suis toujours heureux de la façon dont nous abordons chaque week-end de course. Notre compréhension de la voiture est bien meilleure, et cela paiera bientôt. »

« Je ne suis jamais allé à Portimao, donc ce sera une expérience complètement nouvelle pour moi et, je suppose, pour la plupart des autres pilotes. Ce sera un défi intéressant. Il y a quelque temps, j’ai fait quelques tours du circuit de l’Algarve sur le simulateur, mais ce n’est pas si frais dans ma tête. Je pense que nous devrons travailler dur et apprendre tout ce que nous pouvons le vendredi et le samedi matin. C’est un circuit assez inhabituel, avec des dénivelés et des montées, donc quelque chose de différent à travailler. Nous devrions y obtenir un temps idéal à cette époque de l’année, certainement meilleur que les conditions inhabituelles que nous avons connues au Nürburgring. »

Puis Daniil Kvyat se rendra à Imola, sur le circuit le plus proche de la base de Faenza... Un circuit où les pilotes AlphaTauri ont pu (un peu) rouler plus tôt dans l’année, dans la limite des 100 km.

« C’est un circuit très excitant et nous n’y avons fait que quelques tours avant la saison pour une journée de tournage. En tout cas, je le connaissais déjà quand j’y ai couru en Formule Renault il y a huit ans. C’est une belle piste à l’ancienne avec des virages sympas et c’est super de la revoir au calendrier. J’espère que nous pourrons y être compétitifs. »

« C’est encore une autre course à domicile, la troisième en Italie et pour moi, il y a aussi eu le Grand Prix de Russie. J’aime avoir beaucoup de courses en Italie parce qu’au final, ce pays a des liens très forts avec le sport automobile et c’est cool que nous y allions. Nous devons également faire face à un week-end sans vendredi. C’était censé être quelque chose de nouveau, mais nous avons en fait testé le système et nous y avons déjà goûté au Nürburgring ! Cela signifie que vous devez travailler sur une courbe d’apprentissage plus raide et qu’il y a un risque de ne pas trouver le réglage idéal avec beaucoup moins de temps de roulage en essais libres. Mais c’est la même chose pour tout le monde, il faut juste être proactif et l’obtenir tout de suite. »

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less