Formule 1

Des difficultés pour Williams mais de bons enseignements

Une course constructive à défaut d’être satisfaisante

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 septembre 2020 - 17:49
Des difficultés pour Williams mais (...)

Les pilotes Williams ont connu une course compliquée en Russie, avec un rythme loin des points, mais des enseignements pour progresser. Nicholas Latifi n’est pas mécontent de son dimanche à Sotchi, bien qu’il déplore quelques points négatifs précis.

"La course elle-même a été difficile à gérer" admet le Canadien. "Nous pensions être plus compétitifs, mais nous avons eu beaucoup de mal dans le premier relais, et nous n’avions pas le rythme pour revenir."

"Je pense que stratégiquement, nous avons fait du bon travail, nous avons bénéficié du fait de rester en piste et de ne pas nous rentrer au stand tout de suite. Nous devons analyser les domaines dans lesquels nous aurions pu faire mieux. Dans l’ensemble, je pense avoir fait une bonne course, avec quelques erreurs ici et là, mais je peux en tirer des leçons."

George Russell s’est battu en début de course avec Alex Albon et Lando Norris, mais un freinage manqué a ruiné sa course, alors qu’il espérait profiter de son arrêt au premier tour pour aller au bout de la course.

"Ce fut une journée très difficile avec beaucoup d’erreurs de ma part" juge le Britannique. "Je me suis battu avec les pneus et je n’ai pas réussi à les faire fonctionner. J’ai eu beaucoup de difficultés avec les départs cette année et j’avais besoin d’augmenter ma confiance en moi."

"C’est ce que j’ai fait, j’ai pris un très bon départ, mais j’ai été contraint de quitter la piste car le deuxième virage était très serré. On était à trois de front et ça ne passe pas. Nous avons beaucoup de choses à revoir, et des choses intéressantes à retenir de ce week-end."

Dave Robson, responsable de la performance de l’équipe, explique la tentative stratégique faite avec Russell au premier tour, après que le Britannique avait perdu des positions : "Nous avons décidé de faire rentrer George au stand plus tôt pour voir si nous pouvions aller au bout en pneus prime."

"Mais il a fait un plat sur ses pneus plus tard dans le relais, et ça nous a obligés à faire un autre arrêt. En air libre, Nicholas avait un rythme décent et a pu retenir Grosjean à la fin de la course. Nous avons eu une journée plus difficile que prévu, mais nous pouvons tirer des leçons de ce qui s’est passé avec les pneus et faire un meilleur travail la prochaine fois."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less