Formule 1

Cinquième, Pérez loue une équipe ’parfaite’ à Bakou

Stroll est beaucoup plus loin...

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 avril 2019 - 19:33
Cinquième, Pérez loue une équipe (...)

Sergio Pérez a impressionné en qualifications à Bakou avec la cinquième place des qualifications, ce qui est la place de meilleur des autres en Azerbaïdjan. Le Mexicain, qui était sur le podium l’an dernier, fait encore office d’outsider.

"Nous avons été parfaits depuis deux ans" assure Pérez, qui était aussi sur le podium en 2016 à Bakou. "Nous aurions dû avoir trois podiums, malheureusement nous nous étions accrochés entre équipiers [en 2017, avec Esteban Ocon] et ça avait ruiné les chances de l’équipe."

"C’est un endroit incroyable et c’est toujours bien de courir ici. C’est important d’éviter les problèmes. Je pense que le plus dur ici, c’est de ne faire aucune erreur. Je n’étais pas aussi confiant que les autres années, je pense que la voiture ne me donne pas cette confiance."

La RP19 est rétive, comme l’ont prouvé les contacts de Lance Stroll avec le mur : "On a vu ce qui est arrivé à Lance plusieurs fois, notre voiture est difficile à maîtriser à la limite. Les autres voitures sont très compétitives ici. Nous voyons Toro Rosso, Alfa, les McLaren, ce ne sera pas simple de les battre mais nous ferons de notre mieux."

Il loue le travail de son équipe durant la séance qualificative : "L’équipe a fait un travail exceptionnel en termes de stratégie. Nous avons bien réagi et nous avons pris les bonnes décisions lorsqu’il fallait sortir ou non. C’était long, la piste a refroidi mais nous avons réussi à tirer le maximum de la voiture."

"C’est un circuit unique. Il faut être au maximum et à la limite à chaque tour, sans faire d’erreur, ce qui demande de l’implication et de la confiance. La course sera longue, nous avons des rivaux rapides mais tout peut arriver, une seule erreur peut coûter très cher. Il faut garder la tête froide et si nous sommes capables de finir la course, nous pourrons marquer des points."

Lance Stroll n’a pas été à la hauteur de Pérez pour une fois. Bakou n’a pas été tendre pour le Québécois et il n’a pas été plus loin que la Q1 aujourd’hui.

"Ca a été une journée difficile et c’est dommage de sortir dès la Q1. J’ai fait ce que j’ai pu avec le roulage limité que nous pouvions faire hier. Les Libres 3 ont été une bonne session et ma confiance n’a cessé de croître, mais nous n’avons pas eu suffisamment de tours rapides," explique Stroll de son côté.

"J’ai dû abandonner mon premier tour rapide à cause de drapeaux jaunes, alors je n’ai eu qu’une tentative. En fin de compte, ce tour n’était pas suffisant et nous ne pouvons que nous tourner vers demain. Le potentiel de la voiture est bon, comme l’a démontré Sergio, et la course peut être très imprévisible ici. Si nous élaborons une bonne stratégie et tirons le meilleur parti de chaque opportunité, nous pouvons toujours obtenir un bon résultat."

Racing Point F1

expand_less