Formule 1

Chez McLaren, Magnussen a été victime du conflit entre Dennis et les Bahreïnis

Il révèle aussi qu’il aurait dû rejoindre Force India, et non McLaren, en 2014

Recherche

Par A. Combralier

6 juillet 2019 - 09:21
Chez McLaren, Magnussen a été victime (...)

Lors du podcast « Beyond the Grid », Kevin Magnussen est notamment revenu sur une période mouvementée et décisive dans sa carrière. Champion en titre de Formula Renault 3.5. Series, série qui a aussi couronné Carlos Sainz, le Danois disposait d’une petite réputation flatteuse fin 2013.

C’est dès début 2014 que Kevin Magnussen fit le grand saut en F1, en arrivant directement chez McLaren. Mais le protégé de Woking, normalement, aurait dû faire ses armes chez Force India. Tel est ce qu’a révélé l’actuel pilote Haas dans le dernier podcast du site officiel de la F1…

« C’était un processus. Je pensais que j’irais en fait chez Force India. Je n’avais pas de contrat, mais nous avions topé pour un accord ferme : j’irai chez Force India, et McLaren allait leur fournir des pièces et d’autres éléments. L’accord, c’était que McLaren me placerait dans une Force India pendant quelques années, et ensuite m’engagerait. »

Qu’est-ce qui a changé la donne ? Le retour de Ron Dennis – qui a peu à peu éclipsé puis poussé au départ Martin Whitmarsh. Or, avec le recul, Kevin Magnussen considère que Ron Dennis a précipité bien trop les choses en hâtant son arrivée à Woking, sans doute un an trop tôt.

« Martin m’avait dit que j’aurais le baquet. Mais il avait si peur des Mexicains, de Carlos Slim [le milliardaire soutien de Sergio Pérez], il était vraiment nerveux sur ces sujets. C’était un bon gars, j’avais vraiment une très bonne relation avec lui. »

« Mais ensuite Ron est arrivé et quand Martin Whitmarsh a été renvoyé, Ron voulait changer beaucoup de choses – et j’étais l’une de ces choses. »

« J’ai obtenu le baquet McLaren à la place de Sergio Pérez et bien sûr j’en étais très heureux. »

« Et finalement en 2014, Force India a fini par signer trois ou quatre podiums, et nous, un seul. »

« Donc ça n’aurait pas été une mauvaise idée d’aller chez Force India. Mais j’étais bien sûr très excité ! »

« Martin voulait que je rejoigne d’abord Force India. Et je pense qu’il avait raison : pour moi, le mieux était de bien m’accoutumer à la F1 dans une petite équipe, et ensuite seulement, d’aller chez McLaren. Pour moi, c’était préférable, car c’était mieux de passer un peu de temps dans une petite équipe, et pour eux, c’était bon de voir de quelle manière j’allais progresser, évoluer. »

Arrivé à la fin de la saison 2014, avec un bilan relativement décevant, Kevin Magnussen était pourtant censé conserver le baquet McLaren une année de plus – soutenu par Ron Dennis. McLaren avait certes annoncé la signature de Fernando Alonso pour 2015, mais Jenson Button devait normalement prendre sa retraite…

A la surprise générale, Jenson Button a finalement été reconduit d’une saison, ce qui fut fatal au Danois. En réalité, révèle-t-il aujourd’hui, ce sont des jeux de pouvoir internes à McLaren qui ont décidé de cette éviction : l’opposition entre Ron Dennis, et les puissants actionnaires bahreïnis de l’équipe (dont Mansour Ojjeh) a fait deux victimes, entre autres - Kevin Magnussen et Ron Dennis lui-même.

« Ils allaient avoir un vote, et je savais qu’ils voteraient pour savoir qui me voulait, et qui ne me voulait pas. »

« Neuf personnes ont pris part au vote. 7 ont voté pour moi, 2 pour Jenson. Mais c’étaient les deux propriétaires, Mansour et les Bahreïnis, et c’était suffisant. »

« Ils luttaient constamment contre Ron, et ils voulaient juste se le faire – peu importe le sujet. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less