Bilan F1 - Mi-saison 2022 : Williams - Mercedes

Davantage de progrès que le classement ne le laisse penser

Recherche

Par Paul Gombeaud

14 août 2022 - 18:03
Bilan F1 - Mi-saison 2022 : Williams -

Après avoir évolué en fond de peloton pendant plusieurs saisons, Williams F1 faisait naturellement partie des équipes souhaitant profiter de l’arrivée de nouveaux règlements aérodynamiques pour faire un bond en avant dans la hiérarchie cette année. Et si l’équipe basée à Grove est finalement dernière du championnat avant d’aborder les neuf Grands Prix restants, la FW44 est en réalité bien plus proche du peloton que ses devancières, en termes de performance comme sur la piste.

Alex Albon le prouvait à Melbourne puis à Miami en terminant respectivement 10e et 9e à la régulière, et il a souvent terminé autour de la 11e, 12e ou 13e place à d’autres reprises. Et si Williams était un peu plus en retrait lors des courses disputées juste avant la trêve, les évolutions qui équipent désormais ses deux voitures pourraient l’aider à réduire davantage l’écart en deuxième partie de saison.

Mais l’écurie britannique est désormais clairement tournée vers la saison 2023. Car avec trois points marqués, contre 20 à Aston Martin F1 qui est 9e du classement, la dernière place semble déjà promise aux hommes de Jost Capito en fin de saison. La FW44 devrait donc rapidement être abandonnée pour que l’équipe se donne les meilleures chances de prendre un meilleur départ l’année prochaine, mais nul doute que si d’opportunité se présente, notamment avec Albon qui a su remplacer George Russell, l’équipe pourrait de nouveau grapiller un ou deux top 10 d’ici Abou Dhabi.

Bilan technique : L’évolution de la Williams FW44 en 2022

Alex Albon

Mis sur la touche par Red Bull l’année dernière après une saison 2020 décevante, Alex Albon est parvenu à obtenir un baquet chez Williams F1 cette saison. Et si le Thaïlandais savait qu’il rejoignait une structure bien plus modeste que la précédente, il a rapidement prouvé qu’il avait la talent pour évoluer en Formule 1 et a très nettement pris l’ascendant sur son coéquipier, Nicholas Latifi, incapable de produire des performances similaires au volant de la FW44.

Albon impressionnait le paddock en terminant 10e en Australie, avant de confirmer en faisant encore mieux à Miami où il terminait 9e. Et il faut souligner que ces deux performances ont été obtenues au mérite et non pas grâce à une cascade d’abandons chez la concurrence, comme ce fut le cas en Hongrie en 2021 par exemple. Et le pilote âgé de 26 ans sera souvent visible en milieu de peloton, décrochant de nombreux résultats aux porte du top 10.

Désormais prolongé par son équipe jusqu’à fin 2023, le Thaïlandais a sécurisé son avenir et pourra piloter la conscience tranquille pour le reste de l’année. Sa monoplace ayant été équipée d’évolutions juste avant la trêve, il peut espérer quelques progrès même si, comme nous l’avons mentionné plus haut, Williams F1 est déjà concentrée essentiellement sur 2023. Mais l’essentiel était sans doute ailleurs pour celui qui voulait prouver après un an d’absence que sa place était bien en catégorie reine.

Statistiques

19ème avec 3 points
— 0 victoire
— 0 pole position
— 0 podium
— 0 meilleur tour
— 0 hat trick
— 0 Grand Chelem

Nicholas Latifi

Nicholas Latifi avait montré des signes très encourageants en fin de saison dernière, se rapprochant même des performances de George Russell, mais c’est peu dire que son début de saison a été cauchemardesque. Entre accidents, manque de performance et un duel qui a largement tourné en faveur d’Alex Albon, rien n’a véritablement semblé fonctionner pour le Canadien, dont le futur semble s’inscrire loin de la F1.

Si la FW44 n’est pas une voiture exceptionnelle, Albon prouve qu’elle est capable d’évoluer au contact du peloton régulièrement. Mais Latifi, qui a été systématiquement éliminé dès la Q1 à l’exception de sa Q3 surprise de Silverstone, n’est jamais parvenu à trouver ses aises et bien souvent, lorsqu’il tentait de hausser le rythme, cela se terminait par une faute voire un accident. A la trêve, il était ainsi le seul pilote titulaire à ne pas avoir marqué le moindre point cette saison.

Il parait difficilement envisageable que Latifi puisse encore sauver son baquet pour 2023 grâce à de bonnes performances en fin de saison, tant il semble désormais acquis qu’il sera remplacé par un autre pilote. De plus, le budget qu’il apporte est devenu moins essentiel à Williams F1, désormais propriété de Dorilton Capital. Décrocher un résultat dans le top 10 constituerait déjà une belle satisfaction pour lui, à condition qu’il trouve la confiance nécessaire sur l’ensemble d’un weekend.

Statistiques

20ème avec 0 point
— 0 victoire
— 0 pole position
— 0 podium
— 0 meilleur tour
— 0 hat trick
— 0 Grand Chelem

Comparatif

Course : 8/1 en faveur d’Albon (quand les deux ont terminé, sauf si faute de pilotage)
Qualifications : 11/2 en faveur d’Albon

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos