Technique F1 : L’évolution de la Williams FW44 en 2022

L’équipe anglaise cherche à quitter le fond de grille

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 août 2022 - 12:36
Technique F1 : L'évolution de la (...)

Les équipes de F1 ont fait débuter cette année des nouvelles monoplaces, basées sur un règlement entièrement revu. Malgré le plafond budgétaire, qui limite les dépenses de chaque structure, les teams ont énormément travaillé sur leur voiture, afin d’apporter des évolutions plus ou moins importantes.

Nous abordons aujourd’hui les modifications apportées sur la Williams FW44 entre le Grand Prix de Bahreïn et le Grand Prix de Hongrie, respectivement première et 13e manches de la saison 2022 de Formule 1.

L’évolution principale de la monoplace

En début de saison, Williams a étonné en présentant une monoplace plutôt simpliste, avec des pontons réduits à leur plus simple expression. Un choix proche de Mercedes F1 qui faisait penser que l’équipe de Grove avait peut-être fait le bon choix.

Malheureusement, la FW44 s’est avérée peu performante et difficile à mettre dans une bonne fenêtre de fonctionnement. Sans avoir le même problème de marsouinage que la W13, la FW44 avait une traînée trop importante et Alex Albon comme Nicholas Latifi ont peiné à lutter dans le peloton.

Albon a toutefois profité des faits de course pour inscrire trois points en Australie et à Melbourne, mais l’équipe a rapidement compris qu’elle ne pourrait pas tirer parti de cette version de sa monoplace, et a ainsi travaillé sur une grosse évolution sur les pontons.

A Silverstone, Albon a ainsi reçu une mise à jour très visible (photo du bas sur l’illustration de l’article). Les pontons très courts ont ainsi laissé place à des formes plus larges et plus longues, misant sur le downwashing, afin de permettre de rediriger le flux d’air vers les suspensions arrière.

A l’image des autres équipes, les prises d’air sont avancées devant le cockpit, et la partie inférieure permet aussi de mieux accompagner l’air vers l’arrière de la monoplace. L’a

Les changements moins importants

Malheureusement, Williams n’a pas pu apporter beaucoup d’autres évolutions, notamment par manque de budget. Cependant, des nouveautés devraient arriver prochainement, puisque les pontons revus étaient la base des futurs changements.

En effet, le directeur technique, François-Xavier Demaison, avait expliqué qu’il était impossible pour le team de vraiment rendre performante la FW44 avec la version initiale : "Cela ouvre beaucoup plus de portes, alors que le concept d’avant signifiait que nous étions bloqués."

Outre le package d’évolution, très remarquable, on a pu voir différentes versions des ailerons, adaptées aux circuits et à la quantité d’appui aérodynamique nécessaire selon les Grands Prix.

Enfin, l’équipe a surtout travaillé pour gagner du poids, sans toutefois apporter des pièces spécifiques pour ce problème. En revanche, on a pu voir la FW44 perdre drastiquement ses couleurs, beaucoup des parties bleues (voir photo ci-dessous à Bahreïn) étant désormais en carbone nu.

Quel bilan pour ces évolutions ?

Sur le plan des résultats bruts, Williams F1 a malheureusement peu progressé dans la hiérarchie depuis l’arrivée de la FW44 évoluée. Les écarts en qualifications entre la meilleure Williams et le meilleur chrono reste en moyenne autour de deux secondes.

Ces nouveautés ont surtout comme objectif d’offrir une base plus saine pour que la Williams puisse afficher des progrès ultérieurement cette saison, et en 2023, puisque la FW45 sera issue des solutions les plus efficaces.

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos