Alpine F1 : Alonso ne met pas ’un pistolet sur la tempe’ de Rossi pour son contrat

"Quand deux parties veulent s’entendre cela prend 10 minutes"

Recherche

Par Franck Drui

28 juillet 2022 - 17:40
Alpine F1 : Alonso ne met pas 'un

Fernando Alonso a confirmé tout à l’heure préférer rester chez Alpine F1 plutôt que de tenter l’aventure Aston Martin F1, même s’il reste intéressé par tous les baquets non signés encore pour 2023.

Le pilote espagnol en a dit plus sur ce qu’il attend de ses négociations dans les semaines à venir.

"Comme je l’ai dit, j’aimerais rester chez Alpine. Je serai en vacances, les patrons (Laurent Rossi et Otmar Szafnauer) seront également en vacances, nous devons donc organiser des appels vidéo ou autres. Mais quand deux parties veulent s’entendre sur quelque chose, cela prend 10 minutes."

"Lorsque deux parties se battent pour s’entendre sur quelque chose, peut-être que l’une des parties n’est pas contente. Mais ce n’est pas mon genre de mettre un pistolet sur la tempe de quelqu’un qui ne veut pas ou ne veut plus travailler avec moi. De mon côté, je sais que cela ne prendra pas plus de 10 minutes."

Des pourparlers ont eu lieu entre Alonso et Aston Martin – alors connu sous le nom de Racing Point – avant son retour en F1 avec Alpine en 2021.

"Nous avons parlé en 2020 quand ils étaient très compétitifs, évidemment, ils étaient sur le podium et ont même gagné une couse. Mais ça ne s’est pas bien passé et je suis revenu avec Alpine et je suis content où je suis."

Alonso pense que sa meilleure chance d’avoir une voiture gagnante est d’aider l’une des équipes en dehors des trois premières à en développer une.

"Avec cet ensemble de règlements, il semble que Ferrari, Red Bull et Mercedes soient les seules équipes capables de gagner des courses. Donc si vous avez une opportunité en 2023 dans ces trois équipes, vous devez essayer d’unir vos forces."

"Mais il n’y a pas d’opportunité, il faut donc faire confiance à d’autres projets et peut-être qu’ils seront compétitifs l’année prochaine. Tout le monde apprend beaucoup cette année. 2023 sera meilleure pour tout le monde. De quoi changer l’ordre ? Tout n’est qu’espoir à ce stade."

"Essayer de gagner n’est pas facile. Je ne fais partie d’aucune de ces trois équipes. Mais je n’ai pas d’autres défis en tête maintenant. Je n’ai pas de famille donc je suis heureux là où je suis."

Vettel a remporté ses quatre championnats du monde de 2010 à 2013 contre la concurrence, entre autres, d’Alonso, qui a terminé deuxième derrière lui au cours de trois de ces saisons.

"Il nous manquera après tant d’années à partager la piste ensemble, de bons combats. De toute évidence, dans tous ses championnats, j’étais également de la partie. C’est un grand champion et aussi un grand homme avec des valeurs très fortes et une belle famille et c’est probablement la décision aussi de cette famille, comme je l’ai entendu. Je lui souhaite donc le meilleur et j’espère qu’il reviendra dans le paddock après sa retraite."

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos