Formule 1

Alfa Romeo : Malchance pour Giovinazzi, plaisir pour Kubica

L’équipe fait un tir groupé

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 septembre 2021 - 20:03
Alfa Romeo : Malchance pour Giovinazzi,

Qualifié à une très belle septième place, Antonio Giovinazzi a terminé 14e du Grand Prix des Pays-Bas. L’Italien a fait un début de course correct mais a rencontré une crevaison, qui l’a obligé à s’arrêter une deuxième fois.

Néanmoins, ce deuxième arrêt aurait surement été obligatoire, puisqu’il avait chaussé des pneus médiums avec 42 tours restants dans la course. Le rythme a également fait défaut à l’Italien dans certaines phases de la course.

"Nous étions dans les points à ce moment-là" note Giovinazzi. "C’est difficile à dire, mais jusqu’à ce moment-là, nous étions dans les points."

Giovinazzi a lutté contre les deux pilotes Alpine F1 en début de course, et a perdu des places après avoir été gêné par une Ferrari puis avoir eu un contact avec Fernadno Alonso, qu’il minimise : "Nous étions dans le troisième virage, puis sur la ligne droite et ensuite j’ai eu un contact avec Fernando. C’était tout."

L’Italien regrette néanmoins des opportunités de dépassement très limitées sur le circuit de Zandvoort : "C’est difficile de se suivre. Dans les virages 7 à 9 à grande vitesse, c’était terrible. Aucune chance de doubler."

Kubica s’en sort bien compte tenu des conditions

Alfa Romeo fait un tir groupé, comme McLaren et Aston Martin F1 devant ses pilotes, et comme Williams juste derrière. En effet, Robert Kubica a terminé 15e de la course, et ne cachait pas son plaisir d’avoir pu rouler à sa guise, malgré sa méconnaissance du tracé.

Appelé tardivement pour remplacer Kimi Räikkönen, le Polonais a eu un mot de satisfaction à la radio après l’arrivée : "C’est la première fois depuis 2010 que je pilote une voiture avec laquelle je peux me battre", a-t-il déclaré en référence à la Renault R30.

"Je suis assez content de ma course, même s’il n’a pas été facile de débarquer le samedi sur l’une des pistes les plus dures et les plus physiques. La dernière fois que j’ai parcouru une distance complète, c’était il y a près de deux ans à Abu Dhabi, mais au final, c’était une bonne course et j’ai même eu des batailles amusantes."

"Tout le monde s’attendait probablement à une course chaotique, avec des drapeaux jaunes, des voitures de sécurité, mais rien de tout cela ne s’est produit : j’ai quand même réussi à me battre avec Sebastian [Vettel], puis j’ai rattrapé Latifi et l’ai dépassé dans le dernier tour, ce qui était amusant."

"Compte tenu de la préparation que j’ai eue, je suis très satisfait du déroulement de la course et je suis prêt si l’équipe a à nouveau besoin de moi."

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less