Formule 1

Webber sauve un podium pour le moteur Renault

Renault loupe la victoire suite à l’abandon de Vettel

Recherche

Par Olivier Ferret

30 juin 2013 - 21:31
Webber sauve un podium pour le (...)

Le moteur Renault RS27 a propulsé l’Infiniti Red Bull Racing de Mark Webber en seconde position d’un Grand Prix de Grande-Bretagne au scénario hitchcockien. Quatorzième la fin du premier tour, l’Australien termine à moins d’une seconde de la Mercedes du vainqueur, Nico Rosberg. Son équipier Sebastian Vettel avait mené pendant près des deux tiers de la course, jusqu’à ce qu’un problème de transmission ne conduise à son abandon au 41e tour.

La Lotus F1 Team de Kimi Räikkönen termine en cinquième position après avoir perdu le podium dans les tous derniers tours. Manquant la fenêtre de pitstop offerte par l’ultime entrée en piste de la voiture de sécurité, le Finlandais s’est incliné face à Alonso et Hamilton, qui bénéficiaient de pneumatiques plus frais. Romain Grosjean s’est quant à lui retiré dans l’avant-dernier tour à cause d’un aileron endommagé.

Célébrant son 600e Grand Prix aujourd’hui, Williams F1 Team réalise son meilleur résultat de la saison. Pastor Maldonado et Valtteri Bottas ont terminé 11e et 12e.

Charles Pic (Caterham F1 Team) est 15e, tandis que Giedo van der Garde se classe au 18e rang.

Infiniti Red Bull Racing mène le Championnat du Monde des Constructeurs avec 219 points, tandis que Mercedes a dépossédé Ferrari de la place de dauphin avec 171 points. Lotus F1 Team est 4e avec 124 points. Williams F1 Team et Caterham F1 occupent respectivement les 9e et 11e positions. Vettel conserve la tête du Championnat Pilotes avec 132 points devant Alonso (111) et Räikkönen (98).

Rémi Taffin, Directeur des prestations piste Renault Sport F1

Silverstone est un des circuits que redoutent particulièrement les motoristes, en raison du besoin de puissance et des longues courbes à haute vitesse qui soumettent les composants internes à d’énormes pressions. Trouver la cartographie qui associe la réponse maximum et un niveau de grip suffisant dans les virages lents est un de nos plus grands défis de la saison, mais ce n’était évidemment pas au cœur des conversations du jour.

Mark a fait du très bon travail pour remonter en deuxième position, tout près de la victoire. Cela se traduit par des points très importants. Il ne s’agit pas d’un résultat habituel pour nous, puisque Kimi est le seul autre pilote motorisé par Renault à terminer dans le top 10. Mais cette course était tellement folle que la chance semblait être un des ingrédients principaux dans la construction du succès.

L’Allemagne nous attend dans quelques jours avec un challenge très différent, avec une altitude élevée, une météo imprévisible et de soudains besoins de puissance. Nous allons donc passer très rapidement du debriefing de cette course à la préparation de la suivante.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less