Formule 1

Sirotkin a vécu un calvaire, Stroll a chassé Alonso

Mais sans pouvoir le dépasser

Recherche

Par A. Combralier

30 septembre 2018 - 16:08
Sirotkin a vécu un calvaire, Stroll (...)

Sergey Sirotkin rêvait certainement d’un meilleur premier Grand Prix à domicile : le Russe a été rapidement débordé au départ et a perdu plusieurs places. Le pilote Williams a franchi l’arrivée à la 18e place, terminant bon dernier (les Toro Rosso exceptées), à deux tours de Lewis Hamilton.

« Ce fut une course très douloureuse. La plus douloureuse de l’année. Nous aurions pu marquer quelques très bons points, au vu de notre situation et de notre rythme. Mais dès le départ, tout est allé de travers pour nous. Nous avons été dans la pire position possible en piste avec le trafic le moins facile au monde à gérer. Nous avons très bien géré certaines choses, mais malgré tout, toute la course est allée dans le mauvais sens pour nous, ce fut un moment très douloureux pour moi… »

Lance Stroll a fini 15e, mais en l’absence d’abandons devant, il n’a jamais pu jouer les points.

« C’était assez mauvais au début. Nous avions prévu de faire durer plus longtemps le premier relais mais les pneus étaient vraiment dans un sale état, et nous savions que les tendres pouvaient aller au bout, donc nous les avons chaussés dès que possible. C’était une bonne course. Je chassais Alonso mais il a été intelligent car il économisait de l’essence dans le premier secteur et il poussait ensuite dans le dernier secteur. Je n’ai jamais pu être assez proche de lui, je n’ai pas eu le DRS dans la ligne droite des stands. C’était serré, mais je n’ai jamais réussi à avoir le DRS pour tenter un dépassement. »

Paddy Lowe ne retient pas grand-chose de cette après-midi « frustrante » pour Williams.

« Nous ne courons pas là où nous voudrions être. Nous avions le rythme pour battre les deux McLaren, mais nous avons été victimes d’un graining très prononcé sur les ultratendres. C’est aussi arrivé à McLaren, mais ils ont mieux réagi que nous. »

expand_less