Formule 1

Selon Horner, Ricciardo pourrait avoir eu peur de Verstappen

Mais il pourrait regretter son choix

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 août 2018 - 10:01
Selon Horner, Ricciardo pourrait (...)

Daniel Ricciardo a annoncé à Christian Horner (à gauche sur la photo, avec son pilote) son départ de Red Bull seulement quelques heures avant l’annonce officielle faite par Renault, ce qui a tout juste laissé le temps à l’équipe autrichienne de faire un communiqué. Horner essaie de comprendre pourquoi son pilote a voulu partir, et imagine que ça a un lien avec les cinq années passées chez Red Bull, mais possiblement aussi avec son équipier, Max Verstappen.

"J’imagine que dans son esprit, il a senti qu’après cinq ans, il avait besoin d’un nouveau défi" analyse Horner. "Je pense qu’il a choisi de rejoindre Renault car il a senti qu’ils sont sur une bonne dynamique. Il connaît très bien le produit Renault avec tout ce temps passé chez nous."

"Et je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’il veut un rôle de leader, peut-être dans un environnement plus petit. La compétition entre lui et Max est très intense. Max est de plus en plus fort, et je pense que Daniel a juste décidé que c’est le bon moment pour lui de partir et essayer autre chose."

Horner assure que ses deux pilotes sont traités à égalité, mais pense que Ricciardo a peut-être eu peur de se faire battre par son équipier : "Il voit Max progresser en termes de vitesse et de solidité et il ne veut pas jouer un rôle de soutien, je pense. Non pas qu’il soient traités différemment d’aucune manière que ce soit."

"Je ne peux m’empêcher de penser que ça a joué un grand rôle dans la décision de Daniel. Je pourrais comprendre si c’était Ferrari ou Mercedes, mais c’est un risque énorme à ce stade de sa carrière."

Le directeur de Red Bull explique ensuite que son équipe était prête à accéder à toutes les demandes du pilote australien : "C’est un peu comme essayer de convaincre une fille qui serait très réticente de sortir avec vous."

"Daniel a eu des discussions avec Dietrich [Mateschitz, le PDG de Red Bull], Helmut [Marko, consultant Red Bull Motorsport] et moi-même. Et nous nous sommes pliés en quatre pour que ça marche. Mais si le cœur n’y est pas... et j’ai vraiment senti ça."

"Finalement, nous avons donné à Daniel tout ce qu’il voulait et tout ce qu’il demandait, et ce n’était pas suffisant pour que dans son esprit, il se dise qu’il voulait rester chez Red Bull. Ce n’était pas une question d’argent, ce n’était pas une question de statut, ce n’était pas une question de place, d’implication ou de durée. Je pense qu’il s’est dit qu’il devait faire autre chose à ce stade de sa carrière. Cela pourrait être un choix inspiré, ou bien un choix qu’il regrette."

Horner pense que les performances du moteur Honda, qui équipera les Red Bull l’an prochain, n’a rien à voir avec la décision de Ricciardo : "Il connaît la comparaison entre les performances des deux moteurs et au niveau de leur fiabilité. Nous étions même partants pour un contrat d’un an pour qu’il puisse être disponible pour Ferrari et Mercedes si elles venaient le voir dans 12 mois."

Il explique enfin comment il a perçu l’annonce faite par son pilote, lorsque ce dernier lui a avoué qu’il quittait Red Bull : "Je pensais qu’il voulait me faire une mauvaise blague quand il m’a dit qu’il allait chez Renault. Mais il est devenu très clair que c’était son choix. On doit le respecter. Renault est une équipe qui grandit, qui investit des ressources. Peut-être que c’est un choix inspiré."

expand_less