Formule 1

Raikkonen : Je suis bien loin de la catastrophe de l’an dernier

Mais la malchance le prive de bons résultats

Recherche

Par Olivier Ferret

27 juillet 2015 - 15:50
Raikkonen : Je suis bien loin de la (...)

Kimi Raikkonen était en route vers la 2ème place, à quelques secondes derrière Sebastian Vettel, lorsque son KERS a décidé de lâcher son pilote. Privé de puissance électrique, le Finlandais disposait de 160 chevaux de moins que ses concurrents et ne pouvait plus tenir sa position.

Plutôt que de le laisser en piste, Ferrari a tenté de réinitialiser le système aux stands mais le KERS était définitivement hors service. Raikkonen abandonne alors qu’il avait bien besoin d’un résultat marquant. Son avenir va se jouer dans les prochaines semaines...

"Une mauvaise course de plus, que dire d’autre ? La malchance me poursuit," indique Kimi Raikkonen.

"Cela aurait été bien mieux pour l’équipe de finir avec un doublé mais Ferrari a tout de même gagné avec Seb. C’est une bonne chose mais cela reste douloureux pour nous car nous étions confortablement en tête, avec le bon rythme, pour finir tous les deux en tête de ce Grand Prix."

"La malchance fait partie du jeu, de la course automobile. Il n’y a rien que nous n’ayons pu faire, la voiture a cassé mais nous en avons sorti le maximum."

Raikkonen tient à souligner que sa saison se passe bien mieux que celle de 2014, même si les résultats bruts ne le montrent pas.

"Les résultats ne sont pas bons mais c’est bien loin de la catastrophe de l’an dernier quand j’avais tous ces problèmes pour bien piloter la voiture. Il n’y a rien d’autre à faire que de continuer à pousser en attendant que la chance me sourie un peu. J’ai démontré que je pouvais faire un grand résultat, une grande course, il n’y a plus qu’à éviter les problèmes mécaniques maintenant."

Le Finlandais tire confiance du rythme de course de Ferrari pour cette deuxième partie de saison qui s’annonce intense.

"Nous avions un bon rythme, nous avons été capables de prendre de l’avance sur les Mercedes. Pas beaucoup mais de manière constante. Je ne sais pas si cela aurait été possible de les dépasser si nous étions restés derrière elles, probablement pas. Quand vous n’avez pas la voie libre, vous n’êtes pas aussi performant, vos pneus se dégradent plus et ici c’est en plus difficile de dépasser."

"Cela démontre que nous ne faisons pas les choses si mal. A plusieurs reprises cette saison nous avions plus de performance que ce que nous étions capables de montrer en piste," conclut Raikkonen.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less