Formule 1

Norris a encore roulé pour peaufiner son apprentissage

Une découverte de moins en 2019

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 novembre 2018 - 13:07
Norris a encore roulé pour peaufiner (...)

Lando Norris continue son apprentissage des circuits en vue de sa titularisation l’année prochaine chez McLaren. Le Britannique a participé à la première séance d’essais libres à Interlagos et a pu continuer à apprendre de son temps au volant, pendant et après la séance.

"C’est encore une nouvelle piste pour moi et j’essayais de rentrer dans le rythme du circuit" explique l’actuel troisième du championnat de Formule 2. "Je me suis vite remis dans la cadence. J’ai fait les tests que je devais faire pour mon équipe et celle de l’équipe, et j’ai fait quelques départs d’entraînement, donc c’était une bonne séance."

"Pendant la deuxième séance, j’essaie d’en apprendre le plus possible dans le garage. Il ne s’agit pas seulement de regarder et d’écouter ce que les ingénieurs et les pilotes disent et d’examiner les données, il y a beaucoup de choses intéressantes qui se passent en arrière-plan que les gens n’entendent pas."

"J’aime passer en revue les données pour voir ce qui est bon et ce qui est mauvais, et comparer certaines choses à ma séance du matin. Même si les conditions ont légèrement changé et que nous étions sur des pneus différents, il y a toujours des choses que j’aime comparer. Tout ce que je peux apprendre est une bonne chose."

Comme à chaque roulage, l’objectif ultime de ce temps passé au volant est de préparer la saison 2019, qui le verra faire ses grands débuts dans la discipline : "On peut apprendre beaucoup d’une seule séance en piste, même si à la fin de la première séance, je n’ai pas réussi à essayer tout ce que je voulais, différentes lignes ou points de freinage, par exemple, à cause du temps dont je disposais. Mais en faisant déjà ce que j’ai fait, j’aurai déjà plus de connaissances l’an prochain."

"Je peux regarder Fernando [Alonso] et Stoffel [Vandoorne] et voir ce qu’ils font, mais en faisant la première séance d’essais libres un week-end comme je le fais, ça m’aide beaucoup et je pense que ça me prépare beaucoup plus. Je peux directement savoir ce qui est bon et ce qui est mauvais l’année prochaine, sans qu’il me faille toute une séance pour y arriver."

Enfin, il analyse en détail le défi technique que représente le circuit brésilien : "Interlagos est assez délicat et il est facile de bloquer les roues dans les virages 8, 9 et 10. C’est assez difficile et je ne pense pas que ce sera la piste la plus facile pour dépasser. Mais c’est une bonne piste, amusante et agréable à conduire."

expand_less