Formule 1

Les progrès sur le Halo pour 2017 salués par les pilotes

Ils sont presque tous heureux de la décision prise

Recherche

Par Olivier Ferret

5 juin 2016 - 17:05
Les progrès sur le Halo pour 2017 (...)

Sauf retournement de situation lors des prochaines semaines, la FIA devrait suivre l’avis des directeurs techniques, qui se sont réunis à Monaco, et imposer à partir de 2017 un Halo pour protéger la tête des pilotes en Formule 1.

En attendant que l’Aeroscreen de Red Bull se bonifie à travers de nouveaux tests pour une éventuelle introduction en 2018, c’est une solution conçue par Mercedes et Ferrari, revue et corrigée (plus esthétique et plus pratique) qui devrait être installée sur les nouvelles monoplaces à venir, plus larges et plus rapides.

Les pilotes de Formule 1, réunis sous la bannière du GPDA, sont ravis de voir que des progrès ont été faits ces derniers mois au point de pouvoir respecter le planning d’introduction qui était prévu.

"Je pense que nous devons pouvoir faire confiance à la FIA. En matière de sécurité, c’était la seule zone de la voiture qui avait vraiment besoin d’évoluer, comme nous l’avons malheureusement constaté à de nombreuses reprises," observe Button.

"Du moment que le Halo ne nous oblige pas à loucher (rires), je suis tout à fait en faveur de cette solution."

Son équipier, Fernando Alonso, ajoute : "Il est difficile pour moi de commencer ce choix sans avoir encore pu essayer le système. Mais si les équipes l’ont choisi c’est qu’elles ont dû y voir des avantages par rapport à d’autres solutions. J’espère pouvoir essayer rapidement ce système."

Du côté des pilotes Mercedes, les avis sont plus... divisés.

Lewis Hamilton, qui était contre ce système au point qu’il ne souhaitait pas l’avoir sur sa monoplace, semble résigné : "Si c’est la nouvelle règle, alors c’est la nouvelle règle... On est tous dans le même bateau."

Mais Nico Rosberg pense que l’exemple de la plaque d’égout qui s’est détachée à Monaco lors des essais libres est une nouvelle preuve qu’il faut protéger au plus vite les têtes des pilotes.

"Si la plaque s’était envolée plus haut, le Halo aurait peut-être pu aider à réduire les conséquences d’un impact. C’est encore un autre exemple où il peut être très bénéfique. Je comprends les critiques mais revenez en 1968, quand Jackie Stewart se faisait lyncher dans les journaux parce qu’il voulait plus de sécurité. Nous sommes dans la même position aujourd’hui mais c’est la bonne voie à prendre."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less