Formule 1

Interview exclusive de Dani Clos, le 3ème homme de HRT

Il rêve de titularisation

Recherche

Par Olivier Ferret

30 octobre 2012 - 12:53
Interview exclusive de Dani Clos, (...)

Dani Clos est maintenant un visage familier du paddock de la F1. Il a eu l’occasion de rouler plusieurs fois les vendredis matins cette saison au volant de la HRT F112 et espère faire son entrée en tant que titulaire en 2013. Nextgen-Auto.com est allé à sa rencontre avant Abu Dhabi.

Contrairement à Pedro de la Rosa et à Narain Karthikeyan, vous avez davantage d’expérience de la piste de Yas Marina, le prochain Grand Prix. Quel est votre avis sur ce circuit ?

C’est un tracé très sympa et j’y ai couru trois ans en GP2. J’ai aussi participé aux essais des jeunes pilotes avec HRT déjà l’an dernier. Je le considère comme un bon circuit, avec un premier secteur où les pilotes doivent se montrer agressifs dans leur pilotage. La dernière partie est sympa aussi, beaucoup plus technique et donc différente des deux premières. C’est donc un vrai défi pour les ingénieurs et les pilotes que de trouver le bon réglage pour cette piste.

Vous avez rouler à Yas Marina dans différentes voitures. Quel est votre meilleur souvenir ?

J’ai évidemment de très bons souvenirs de mes essais en F1 mais aussi de ma dernière course en GP2, en 2010, qui était à Yas Marina. J’étais en lice pour finir sur le podium du championnat. Cette année j’avais eu un accident à Spa qui m’avait fait manquer quelques courses et Abu Dhabi était l’une des dernières occasions de prouver ma valeur. J’ai eu une très bonne qualification, 2ème sur la grille, mais j’ai été rétrogradé en 12ème place par les commissaires. Je suis remonté en 4ème place lors de la course, j’en ai un bon souvenir.

Vous avez participé à plusieurs séances du vendredi pour HRT cette saison. A quel point cela vous a-t-il aidé pour la F1 ? Vous reverra-t-on encore au volant ?

Je suis très fier et très heureux de ce que nous avons réalisé ensemble jusqu’à maintenant. Cela a été bon de prendre le volant tant de fois et je remercie l’équipe pour ça. J’espère avoir plus d’opportunités (à Austin ou au Brésil) et je ferai du mieux que je peux.

Vous avez commencé à rouler en Espagne, et vous êtes par la même entré dans l’histoire en devenant le premier duo espagnol au volant d’une voiture espagnole...

C’était un moment très spécial, pas seulement parce que c’était ma première apparition lors d’un week-end officiel, mais aussi parce que j’étais aux côtés de Pedro. Voir tous les gens dans les tribunes m’a rendu très fier d’être Espagnol. Tout s’est très bien passé, nous avons fait un très bon travail pour l’équipe.

Des rumeurs disent que vous pourriez être promu titulaire aux côtés de Pedro justement la saison prochaine. Sont-elles vraies ? Peut-on s’attendre à vous voir à temps complet au volant en 2013 ?

J’aimerais que ces rumeurs soient vraies ! Mais pour le moment ce n’est pas le cas. Il y a beaucoup de choses qui doivent arriver pour que je sois dans un baquet de titulaire. J’y travaille aussi durement que possible pour que cela se réalise.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less